×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Vie professionnelle

La CPIH 65 en assemblée générale à Lourdes

Vie professionnelle - mercredi 19 janvier 2011 14:28
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :      
Article réservé aux abonnés


C’est au Palais des congrès de Lourdes et en présence de Michel Lesec, président national des hôteliers de la CPIH, que s’est tenue l’assemblée générale 2010 de la CPIH 65. Son chef de file, Alain Abadie, a d’abord fait un bilan de l’année écoulée. “La tendance générale de l’économie nationale n’est pas à la hausse. Dans notre département, notre secteur d’activité, n’a pas été épargné. Pour l’hôtellerie lourdaise, les établissements ont maintenu leurs chiffres jusqu’au 10/15 juin avec les pèlerinages traditionnels des anciens combattants et le Fraternel. Après, les plannings des réservations ont connu des fortunes diverses. Pour la majorité d’entre nous, on constate une baisse de 5 à 10% du chiffre d’affaires.” Petite lueur dans le tableau, la baisse de la TVA, qui a “permis de reconstituer une trésorerie dont le secteur avait bien besoin” face aux “obligations de mises aux normes sécuritaires, accessibilités handicapés et nouvelles classification”. Celui-ci est revenu sur l’entretien qui a eu lieu entre le Secrétaire d’Etat au tourisme, Frédéric Lefebvre et le président national de la CPIH, Gérard Guy, en rappelant que le ministre avait salué les résultats des engagements pris par la profession, qu’il n’y aurait pas de remise en cause par le gouvernement de la baisse de la TVA et qu’il fallait maintenant prendre en mains l’investissement. Quant à 2011, l’année s’annonce chargée malgré un champ de vision limitée. “Dans une conjoncture difficile et à défaut de pouvoir augmenter notre chiffre d’affaires, nous devons diminuer nos charges de fonctionnement et devenir ainsi de meilleurs gestionnaires. Le syndicat par ses actions ponctuelles peut aider en ce sens.” Aide au recrutement, création d’un groupement d’achats… “ Nous avons rencontré le Crédit Coopératif qui veut bien nous aider pour des financements, mais il ne peuvent le faire que si nous existons à travers un groupement d’achat, ou un groupement d’intérêt économique. Cela peut aller de différents contrats d’entretien jusqu’à des achats groupés de télévision, de la literie ou également des produits alimentaires ou produits d’entretien. Je vous rappelle également qu’une équipe composée de juristes et de personnels administratifs est présente tant au siège national que dans les antennes départementales pour répondre à vos questions et vous assister dans vos démarches personnelles” a-t-il déclaré. Parmi les bonnes nouvelles, la présence désormais de la CPIH à la CCI des Hautes-Pyrénées : “nous devenons décideurs et pouvons concourir à l’élaboration de dossiers stratégiques et participer au développement local et régional. En d’autres termes nous participerons à différentes tâches ou missions, comme par exemple assurer le développement de l’activité touristique du département” se sont félicités les dirigeants du syndicat. Jean-Marc Métairon vice-président de Bagnères de Bigorre et du Haut Adour, a, de son côté, évoqué, les bons résultats obtenus dans "l’épineux dossier" des terrasses dans sa circonscription. “Cela a permis de montrer aux professionnels du secteur que nous sommes présents et qu’ils peuvent compter sur nous” a-t-il terminé sous les applaudissements. La réunion s’est poursuiviepar l’élection, à l'unanimité, du Secrétaire général adjoint et de l’intervenant délégué auprès du président de la branche cafetiers, respectivement Pascal Chardonnet et Gérard Le Bail.
Sy.S.