Actualités
Accueil > Actualités > Vie professionnelle

Pierre-Paul Alfonsi et Roland Héguy font front commun

Vie professionnelle - mardi 29 juin 2010 10:19
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :
Article réservé aux abonnés

Marseille (13) Le président de l’Umih 13, nouveau nom de la FIH 13, réélu à l’unanimité à la tête de la plus grosse fédération syndicale départementale de France, a décidé de se ranger aux côtés du candidat à la présidence confédérale.



Pierre-Paul Alfonsi avait invité Roland Héguy à l’assemblée générale de l’umih 13 à Marseille.
Pierre-Paul Alfonsi avait invité Roland Héguy à l’assemblée générale de l’umih 13 à Marseille.

La guerre pour la présidence confédérale de l’Umih n’aura pas lieu. Pierre-Paul Alfonsi, qui s’était présenté avec Alain Paulin contre l’équipe composée de Roland Héguy et Hervé Becam, a annoncé, à l’occasion de l’assemblée générale de l’Umih 13, qu’il renonçait à se présenter aux élections du 4 octobre prochain. “Cela fait un an que notre syndicat est la risée de la France. Il faut passer à autre chose et montrer notre unité. La fédération de Paca, que je préside également, dit stop aux rapports de pouvoirs. Je serai derrière Roland.

Une déclaration à laquelle Roland Héguy a répondu en affirmant “le rôle essentiel de la région Paca au plan national, l’intégrité, la présence et le dynamisme de Pierre-Paul au comité directeur de l’Umih. Il a profité de sa venue pour rappeler les axes de son programme : “maintien de la TVA à 5,5 %, formation et emploi, normes de sécurité et d’accessibilité et convention collective.” Sur ce dernier point, il a martèlé : “Elle a été signée par 3 syndicats minoritaires. Cela pose un problème de représentativité. On ne peut accepter qu’une organisation patronale de 500 adhérents prenne le pas sur l’Umih.”

Terrasses, paracommercialisme, Pôle emploi

De son côté, Pierre-Paul Alfonsi a annoncé ses combats. Première lutte : les terrasses. “Je veux qu’on réfléchisse au niveau national sur une charte. Il est aberrant que les élus fassent la pluie et le beau temps et, selon la couleur politique du professionnel, usent de mesures de rétorsion et le privent d’un élément de son fonds de commerce. Je vais travailler à la mise au point de critères qui s’appliqueront à tous.” Vint ensuite, la loi littoral : “Je ne comprends pas pourquoi nous sommes le seul département où le littoral est géré par le préfet. Puis, il a évoqué la lutte contre le projet de loi sur le dialogue social dans les entreprises de moins de 10 salariés.

En phase avec Jean-Luc Chauvin, nouveau président du Medef 13, Pierre-Paul Alfonsi a déclaré “qu’il faut tout faire pour que les syndicats ne rentrent pas dans les TPE”. Il a d’ailleurs engagé ses 2 000 adhérents à signer une pétition sur ce thème. Enfin derniers thèmes abordés, le maintien de la TVA à 5,5 %, qui, selon lui, n’est pas “une niche fiscale mais le rétablissement d’une justice fiscale”, et la lutte contre le paracommercialisme et la critique de Pôle emploi : “Nous sommes excédés de tomber sur un répondeur. Nous ne trouvons plus de plongeurs, de cuisiniers, de femmes de chambre... C’est un problème national auquel il faut s’attaquer. Il faut faire bouger Pôle emploi pour qu’il joue son rôle.”

Dominique Fonsèque-Nathan

Journal & Magazine
N° 3828 -
03 juillet 2024
SOS Experts
Une question > Une réponse
Gestion des équipes et du service en CHR
par André Picca
Services
  Articles les plus lus