×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Vie professionnelle

Régis Marcon remet son rapport aux ministres

Vie professionnelle - mardi 16 février 2010 14:50
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :      
Article réservé aux abonnés

Paris (75) Le chef étoilé de Saint-Bonnet-le-Froid a rendu son rapport sur le développement de l’alternance et de l’apprentissage dans le secteur de la restauration aux ministres Hervé Novelli et Laurent Wauquiez qui lui avait confié une Mission sur le sujet en septembre dernier.



Régis Marcon remet son rapport aux ministres Hervé Novelli et Laurent Wauquiez.
Régis Marcon remet son rapport aux ministres Hervé Novelli et Laurent Wauquiez.

Mardi 16 février, représentants d’organisations professionnelles, de l’Éducation nationale, chefs, syndicats, journalistes… ont assisté à la remise du rapport de Régis Marcon aux ministres Hervé Novelli et Laurent Wauquiez. Un rapport qui “n’est pas celui de Régis Marcon mais que je porte avec l’ensemble de la profession”, a rappelé le chef triplement étoilé avant d’en dévoiler les principales recommandations. Sur une soixantaine de pages, ce ‘mode d’emploi’ se base sur les bonnes pratiques vues en France, les témoignages recueillis et le résultat des questionnaires envoyés aux CFA. Le message fort ? “faire mieux pour faire plus” ou mettre en place une réelle stratégie globale “de l’orientation à l’intégration” fondée sur la qualité autour de 5 axes prioritaires :
- orientation : améliorer et réformer l’orientation, mettre en place de périodes de ‘pré-découverte’ ;
- formation en centre de formation: favoriser les échanges centres-entreprises, généraliser le livret d’apprentissage électronique pour renforcer l’assiduité du jeune, réformer les contenus de formation pour qu’ils soient adaptés à notre mode de consommation actuel ;
- formation en entreprise: améliorer l’accueil et le travail en entreprise par la formation obligatoire des tuteurs ;
- accompagnement : généraliser les formations passerelles à l’attention des jeunes décrocheurs, favoriser la mobilité en Europe, augmenter le nombre de développeurs d’apprentissage, aider au transport et au logement, développer les contrats saisonniers, généraliser le CQP ;
- communication : faire connaître les métiers de la restauration, lancement d’un portail de l’alternance, dresser une liste des entreprises labellisées… ;

Enfin et surtout, Régis Marcon appelle à la mise en place d’un comité de coordination dédié à la promotion de l’apprentissage. “Le développement de l’alternance dans le secteur de la restauration passe d’abord par les acteurs de la profession eux-mêmes. Ce constat est assez rassurant : tout n’est pas à attendre d’une ou plusieurs dispositions ‘miracles’ que l’État serait amené à prendre !” Il propose de rassembler les acteurs de la formation en vue d’écrire un document stratégique avec des objectifs partagés, d’instaurer les partenariats nécessaires entre les différentes instances et prescripteurs, de généraliser les bonnes pratiques, d’assurer un suivi régulier de la mise en œuvre de cette stratégie et de disposer d’une information de meilleure qualité sur l’alternance dans le secteur. Les ministres se sont dits “réjouis de la remise de ce rapport”. Laurent Wauquiez souhaite que “la branche et les partenaires sociaux s’emparent au plus vite des propositions du rapport de Régis Marcon” et Hervé Novelli attend “la présentation d’une structure opérationnelle associant l’ensemble des acteurs pour la prochaine réunion du contrat d’avenir”. “La balle est à présent dans notre camp ! Nous nous sommes engagés sur un chiffre ; il faut aussi, à présent, nous engager sur une voie : la qualité et l’action collective. J’y crois parce que cela ne dépend que de nous !” a conclu ce “missionnaire de l’alternance”, comme l’a surnommé le secrétaire d’État chargé du Tourisme.

Passer une offre d'apprentissage gratuite
Signer la charte de l'apprentissage
Voir les articles sur l'évolution de la mission Régis Marcon

4
Consulter la page spéciale apprentissage en restauration

Publier un commentaire : aller sur le blog de Régis Marcon

Julie Gerbet

Journal & Magazine
Services