Actualités
Accueil > Actualités > Vie professionnelle

La crise économique au cœur des débats de l'Hotrec

Vie professionnelle - vendredi 5 juin 2009 12:08
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :
Article réservé aux abonnés

Stockholm (SUEDE) C’est à Stockholm que s’est tenu les 7 et 8 mai, la 59ème assemblée générale de l’Hotrec. La bonne nouvelle du taux réduit de TVA pour le secteur de la restauration n’a pas occultée les difficultés rencontrées par le secteur de l’hôtellerie restauration du fait du ralentissement de l’activité économique. Autres thèmes abordés : la sécurité incendie dans les hôtels, l’information sur les allergènes alimentaires dans les restaurants et les sites d’opinions sur les hôtels.



Dans un contexte économique difficile, les syndicats nationaux ont fait un point de la situation dans leur pays respectifs.

Ainsi, la République Tchèque s’attend à une fermeture de 30% de ses restaurants pour 2009. L’industrie hôtelière Hongroise a vu ses revenus diminuer de 30% sur le premier trimestre 2009. Le chiffre d’affaire de la restauration espagnole a diminué en janvier et février 2009 de 5,2% et de 9,7% par rapport  janvier et février 2008. Didier Chenet, président du Synhorcat et membre du comité exécutif de l’Hotrec, a indiqué que le taux d’occupation des hôtels en France avait chuté de 3,3% en janvier 2009 comparé à janvier 2008. Quant à l’Irlande, le taux d’occupation est passé de 64% en 2007 à 54% en 2009.

Compte tenu de ces chiffres inquiétants et à la veille des élections européennes, les syndicats nationaux ont adressé un courrier aux candidats pour les sensibiliser sur les difficultés rencontrés par le secteur. Secteur d’activité qui subit de plus en plus des réglementations émanant de Bruxelles (Directives, règlements, recommandations …), les syndicats français (Synhorcat, Umih, CPIH et Fagiht) ont décidé d’adresser un courrier commun aux candidats aux élections européennes.

 La TVA en restauration
Lors de cette assemblée générale, la réduction du taux de TVA dans la restauration en France a suscité un grand intérêt de la part des délégations nationales présentes. Didier Chenet, a expliqué en détail la démarche et les travaux réalisés par les organisations professionnelles françaises.
La Directive 2009/47/CE du 5 mai 2009 modifiant la Directive TVA 2006/112/CE a été publiée au journal officiel de l’Europe le 9 mai dernier. Elle permet l’application d’un taux réduit de TVA dans la restauration dans les pays qui en font la demande.

La sécurité incendie dans les hôtels européens
La sécurité incendie dans les hôtels est traité a niveau européen par une recommandation de 1986.
En 2007, à la suite de deux accidents dans des hôtels anglais en raison de la défaillance des systèmes de sécurité incendie, les députés britanniques ont fait pression sur la commission européenne afin qu’elle remette à l’ordre du jour le renforcement des règles de sécurité incendie.
En juillet 2008, la commission a commandé une étude statistique sur ce sujet. L’Hotrec pour sa part s’est engagé à travailler sur une charte et une méthodologie européenne pour répondre aux besoins et contraintes des petits hôtels, qui constituent la majorité des établissements en Europe. Cette initiative d’autorégulation volontaire validée par les syndicats nationaux lors de l’assemblée générale de l’Hotrec en novembre dernier, a été acceptée par la Commission.
Les signataires de cette charte seront invités à prendre des engagements en terme de formation du personnel, d’entretien et d’inspection des systèmes de sécurité incendie, de tenue du registre de sécurité incendie et d’évaluation des risques d’incendie tout en respectant pleinement la législation nationale.
Cette charte et sa méthodologie ont été examinées par l’assemblée générale. Elles ont suscité de nombreuses observations notamment de certains syndicats du sud de l’Europe.
Le Synhorcat et l’Umih sont favorables à cette charte dans la mesure où elle n’ajoute pas de réglementation contraignante à la législation française existante en la matière.

Les sites Internet d’opinions sur les hôtels
Ces sites Internet permettent à l’internaute de consulter les expériences d’anciens clients ayant séjourné dans un établissement avant de choisir sa réservation.
Ce système, avantageux pour le secteur, n’en reste pas moins pénalisant lorsque des critiques anonymes compromettent la réputation d’un hôtel ou lorsque de fausses informations sur la disponibilité et le prix des chambres sont diffusées sur le site.
L’Hotrec a donc initié un dialogue en octobre 2007 avec les responsables de sites Internet pour obtenir plus de transparence et mettre un terme à certaines pratiques. Si depuis la dernière assemblée générale de l’Hotrec en novembre 2008, certains sites Internet ont répondu sur le code de bonne conduite rédigé par l’HOTREC (10 principes de bonne conduite), certains sites leaders n’ont pas daigné répondre.

Christophe Paluel Marmont, hôtelier et président de la délégation européenne du Synhorcat, a présenté les actions du Synhorcat au niveau national sur le sujet.
Après avoir constitué un dossier certifié par huissier, le Synhorcat avec l’aide d’un avocat spécialisé en droit de l’Internet, à décider d’adresser une lettre à Tripadvisor et Expedia en leur demandant d’appliquer les lois sur la presse de 1881 et celle sur la confiance dans l’économie numérique (LCEN de 2004) qui accorde aux hôteliers un droit de réponse rapide en cas d’information trompeuse ou diffamatoire.

 
L’information relative aux allergènes alimentaires dans les restaurants
Le parlement européen examine actuellement une proposition qui pourrait contraindre les restaurateurs à signaler les allergènes présents dans les denrées alimentaires de type poisson, moutarde, lait, huile d’arachide … (y compris les boissons) qu’ils servent dans leur établissement.
Cette réglementation inacceptable en l’état pour la majorité des entreprises du secteur (composé à plus de 90% de PME) entraînerait un surcroît de dépenses auquel les petites structures ne parviendraient pas à faire face en raison du contexte économique difficile.
En raison des élections européennes, les discussions au parlement européen sur cette proposition ont été reportées en septembre prochain.
L’Hotrec, préoccupé par l’impact d’une telle proposition, s’oppose à son application et a demandé aux syndicats européens de saisir leurs interlocuteurs nationaux (gouvernement, experts …) sur les conséquences d’une telle réglementation d’ici la reprise des discussions en septembre.
La prochaine assemblée générale de l’Hotrec aura lieu à Barcelone, les 5 et 6 novembre 2009.

Alexia Bonno (Synhorcat)

Journal & Magazine
N° 3828 -
03 juillet 2024
SOS Experts
Une question > Une réponse
Gestion des équipes et du service en CHR
par André Picca
Services
  Articles les plus lus