×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Restauration

Trois questions à Serge Vieira, président de la Team France Bocuse d'Or

Restauration - mercredi 25 septembre 2019 18:50
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :      

Paris (75) Serge Vieira, vainqueur du Bocuse d'or 2005 et nouveau président de la Team France qui soutiendra le candidat français jusqu'au Bocuse d'or de Lyon en 2021, a désormais son champion, Davy Tissot, vainqueur du Bocuse d'or France le 24 septembre à la Maison de la Mutualité à Paris.



Serge Viera félicite Davy Tissot et son commis Nicolas Gruner.
© Julien Bouvier
Serge Viera félicite Davy Tissot et son commis Nicolas Gruner.

En tant que président du Bocuse d’Or France, vous avez goûté les plats des 8 candidats ? Qu’avez-vous pensé de ceux de Davy Tissot ?

J’ai adoré son plat d’artichaut avec sa sauce incroyable. Il était très bon et c’était un beau montage. Pour le lapin, il a été le seul à prendre le parti de ne pas le farcir avec de la chair de lapin mixée avec d’autres ingrédients mais avec des produits bruts. Aussi, j’ai trouvé que la texture de la viande était un peu sèche. Les garnitures auraient aussi pu être un peu plus artistiques. La sauce de la viande était très réussie. C’est un très bon cuisinier et un très bon saucier. De plus, son commis, Nicolas Gruner a remporté le prix du meilleur commis. Un point très positif.

 

Quelles sont les priorités  ?

Maintenant, c’est l’heure du débriefing avec le candidat. Nous allons regarder les notes en cuisine comme en dégustation et voir sur quel point il a été le plus performant, mais aussi ce qu’il doit rectifier et travailler. Nous allons lui demander de créer une équipe proche, son coach, les cuisiniers qui l’accompagnent et nous allons l’aider à la compléter avec des membres de la Team France. Nous allons aussi nous ouvrir à d’autres chefs comme Alexandre Couillon ou Alexandre Gauthier, à d’autres corps de métier artistiques, des designers… Nous voulons fédérer les talents autour de lui.

 

Prochaine étape, le Bocuse d’or à Talinn en Estonie en juin 2020. Vos ambitions ?

Dans les concours que j’ai pu faire dans ma vie, mon objectif a toujours été d’être premier. En attendant le dossier technique du Bocuse d’or Europe avec les thèmes, nous allons nous structurer. Nous concentrer sur ce qui rapporte des points. Notre objectif, c’est de monter sur le podium et si possible sur la plus haute marche.

#sergevieira #teamfrance #bocusedor


Nadine Lemoine
Journal & Magazine
Services