×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Restauration

Le duo Ducasse-Maximin aux commandes de Rech

Restauration - jeudi 5 septembre 2019 16:13
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :      
Article réservé aux abonnés

Jacques Maximin, la botte secrète d'Alain Ducasse, est à la barre de Rech, le restaurant de poissons parisien avec une seule ambition : l'excellence.



Alain Ducasse prévient : « Rech va proposer une cuisine savoureuse et inédite des terroirs marins de la Méditerranée et de l’Atlantique ». Dans son restaurant de poissons de l’avenue des Ternes, qui a perdu son étoile Michelin, c’est l’heure de la reconquête en faisant appel à Jacques Maximin, son complice de longues dates, MOF et co-président des meilleurs ouvriers de France.

Sur la carte du restaurant, on peut lire « Rech par Jacques Maximin ». Le cuisinier y a mis tout son art et son exigence toute aussi légendaire. Jacques Maximin connaît les lieux pour avoir déjà mis son nez dans la carte il y a dix ans. Il revient avec un nouveau chef, Hiroyuki Kanazawa, ex-sous-chef de Julien Dumas au Lucas Carton, et Frédéric Vandenelsen, directeur de salle, en direct du restaurant Grill de l’Hôtel de Paris à Monaco.

Au déjeuner, l’océan Atlantique est à l’honneur avec le thon blanc mariné, ketchup de tomates vertes ou le merlu vapeur, épinards, sabayon de champagne (entrée + plat ou plat + dessert à 36 euros, menu complet à 44 euros). Pour le dîner, Rech joue le terroir marin méditerranéen avec le poulpe confit, crème d’avocat à l’oseille, le filet de maquereau, purée de betterave, sauce raifort ou le carrelet, flan de carottes au cumin, jus de cresson (menu dîner à 80 euros). Le haddock confit au beurre anisé, radis noirs, mousseline d’épinards-poires ou le lait de langoustines aux fleurs de courgettes donnent un exemple de la surprise gustative subordonnée à l’exigence de l’équilibre que le duo Alain Ducasse et Jacques Maximin affectionnent.

Les habitués retrouveront quelques marqueurs de la maison : la grosse sole dorée au beurre, le camembert Rech, l’éclair XL au chocolat, au café ou à la vanille et le banc d’écailler. Pour le reste, Jacques Maximin procure au restaurant une toute nouvelle partition.

#rech #jacquesmaximin #alainducasse


Nadine Lemoine