Actualités
Accueil > Actualités > Restauration

Le G7 à Biarritz a joué la carte des chefs et produits locaux

Restauration - lundi 26 août 2019 13:16
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question / Ajouter un commentaire Partager :

Biarritz (64) La diplomatie française est aussi culinaire. Pour le sommet du G7, Guillaume Gomez, chef du Palais de l'Elysée, a fait appel à quelques ténors de la gastronomie du Sud-Ouest : Michel Guérard, Andrée Rosier, Jean-Marie Gautier, Cédric Béchade, Xabi et Patrice Ibarboure…



De samedi soir à lundi midi, la France recevait le G7 à Biarritz. De Donald Trump à Angela Merkel, les dirigeants de 7 grandes puissances étaient accueillis avec leurs collaborateurs, leurs services de sécurité et plus de 5000 journalistes. Il a fallu héberger dans les hôtels de la région et nourrir ces milliers de personnes, dont une grosse partie prise en charge par le traiteur Jean-Marc Salva.

Les chefs d’Etat, quant à eux, ont dormi à l’Hôtel du Palais (57 suites et appartements, 82 chambres, the unbound collection by Hyatt), palace ultra sécurisé pour l’occasion. Côté gastronomie, c’est Guillaume Gomez, qui depuis deux mois à organiser l’événement, invitant ses confrères et les producteurs locaux à mettre en avant le patrimoine culinaire du Sud-Ouest. « Depuis 20 ans, j’ai participé à plusieurs G7 donc ce n’est pas une nouveauté pour moi et nous savons faire. Nous avons aussi l’habitude de mettre en avant les territoires et les terroirs lorsqu’un événement a lieu en France au travers de ses talents et de ses produits, c’est du bon sens et c’est un plaisir de travailler avec eux », dit Guillaume Gomez. Donc pendant les deux mois qui ont précédé le G7 Biarritz, le chef de l’Elysée a sollicité quelques chefs leur demandant de proposer 3 menus, pour le déjeuner ou le dîner selon les cas. «Nous connaissons les habitudes alimentaires, les goûts, les éventuelles allergies des chefs d’Etat. Cela permet d’affiner les menus qui sont ensuite validés par le Président Emmanuel Macron ». Ensuite, les chefs invités préparent l’événement. « Je peux vous dire qu’aujourd’hui, je suis soulagé et heureux, confie Michel Guérard au lendemain du dîner de gala qu’il a assuré à l’Hôtel du Palais en collaboration avec le chef Jean-Marie Gautier. Ce dernier les avait permis de venir plusieurs fois prendre leurs marques en cuisine. « C’est important de trouver la place des gestes dans une cuisine que l’on ne connaît pas », rappelle le cuisinier aux 3 étoiles Michelin. Venu avec son chef Hugo Souchet et son chef des réceptions Stéphane Mack, Michel Guérard a trouvé le « challenge agréable » : « Guillaume Gomez nous a beaucoup aidés sur de multiples aspects. Par exemple, sur la pintade, connaissant les goûts des chefs d’Etat, il nous a conseillé d’un peu «sur-cuire » tout en veillant bien sûr à ce que la tendreté de la viande n’ait pas à en pâtir. Servir 30 couverts à la seconde près, c’est amusant et en salle la brigade de l’Elysée a été formidable ».

Même constat pour Guillaume Gomez, le sommet du G7 est un moment de fraternité et un moment historique : « La gastronomie est un message important de la diplomatie française. Même si on ne fait pas de politique, au travers de la gastronomie, on parle de la France. Michel Guérard, Les Prés d’Eugénie à Eugénie-les-Bains, Jean-Marie Gautier, L’Hôtel du Palais à Biarritz, Andrée Rosier, Les Rosiers à Biarritz, Cédric Béchade, L’Auberge Basque à Saint-Pée-sur-Nivelle, Xabi et Patrice Ibarboure, La Table des Frères Ibarboure à Bidart, ne le démentiront pas. D’ailleurs, Michel Guérard l’a illustré magnifiquement : « J’ai dit aux chefs d’Etat que je me sentais comme Antonin Carême invité par Talleyrand en 1815. La cuisine doit avoir un rôle dans l’histoire ».

 

#guillaumegomez #michelguerard #jeanmariegautier #andrerosier #ibarboure #bechade


Nadine Lemoine
Les menus

Dîner du dimanche 25 août réalisé par Michel Guérard, avec Jean-Marie Gautier et Guillaume Gomez à l’Hôtel du Palais

Le Zéphyr de truffe « surprise exquise »

L’opulente pintade des Landes sur les braises, petits gnocchi au vert et bisque des Chartreux

Assortiments de fromages du MOF Dominique Bouchait

Les fraises d’Eugénie en melba de fruits rouges, toquées d’un sorbet aux herbes

 

Diner du samedi 24 août réalisé par Cédric Béchade et Guillaume Gomez au Phare de la pointe Saint-Martin

La piperade contemporaine de Cédric Béchade

Le Marmitako de thon rouge de ligne des pêcheurs de Saint-Jean-de-Luz

La pêche de Monein au joko, saveurs de gâteau basque

Journal & Magazine
Services