×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Restauration

Antoine Gras, nouvel étoilé Michelin 2019

Restauration - jeudi 28 mars 2019 15:41
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :      
Article réservé aux abonnés

VAL D'ISERE (73) À 24 ans, le jeune chef de la Table de l'ours revendique une cuisine empreinte de saisonnalité.



Quand il est entré pour la première fois en cuisine, au lycée hôtelier de Chamalières (Puy-de-Dôme), Antoine Gras a eu comme un coup de foudre. “C’était vraiment ma voie, une vie que l’on choisit.Après des passages chez Régis Marcon, Jean-Michel Lorain et Xavier Beaudiment, il part travailler en station. “Je ne skiais pas, mais j’étais fasciné par les paysages, le terroir et surtout la saisonnalité. Comment penser une cuisine d’hiver et une cuisine d’été, avec des environnements si différents.” En 2013, il entre comme commis, à La Table de l’ours, à Val d’Isère (Savoie). Six ans plus tard, il y décroche l’étoile. “J’ai aimé pratiquer, l’hiver, une cuisine fortement identitaire avec des produits très authentiques.L’été, Antoine Gras rejoint Arnaud Donckele, à La Pinède (3 étoiles Michelin), pour découvrir une autre cuisine. “C’est un chef passionnant et passionné qui apporte de l’émotion à ses clients. Les cuissons et les sauces sont poussées à l’extrême, jusqu’à atteindre l’excellence.” Un été, il commettra une petite infidélité en partant à La Bouitte, chez René et Maxime Meilleur (3 étoilesMichelin). “J’ai aimé le terroir, l’identité forte. Les Meilleur m’ont initié aux produits, aux herbes, à une philosophie de cuisine au sommet.”

Un parcours en montagne

Chaque hiver, depuis 2013, Antoine Gras reprend sa place à la Table de l’ours, le restaurant de l’hôtel Les Barmes de l’ours. En décembre 2017, au départ du chef précédent, madame André, la propriétaire, lui confie la cuisine et lui laisse carte blanche. “Ce n’est pas tout le monde qui aurait donné sa chance à un chef de 23 ans. Je lui en suis reconnaissant.” Antoine Gras, imprime alors sa personnalité à la table, dessine les assiettes, joue sur les textures et les saveurs, toujours en finesse. Ouvert en décembre et fermé en avril, le restaurant n’a eu que cinq mois pour séduire le guide Michelin. L’arrivée de l’étoile a été une vraie surprise, qu’il savoure encore. “Cette récompense, je la dédie à mes équipes et à mes fournisseurs. Ils font un travail formidable. C’est une grande satisfaction, une surprise, une reconnaissance. Cela me dit que je suis sur la bonne voie, qu’il faut pousser l’ADN de ma cuisine, continuer mon parcours en montagne, où je ressens le besoin de m’exprimer.”

 #Michelin #AntoineGras #BarmesDeLOurs #TableDeLOurs

 


Fleur Tari