×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Restauration

Michelin 2019 : Mauro Colagreco et Laurent Petit décrochent leur troisième étoile

Restauration - mardi 22 janvier 2019 15:42
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :
Article réservé aux abonnés

Paris (75) Mirazur à Menton et Le Clos des Sens à Annecy entrent dans le cercle très fermés des 3 étoiles Michelin qui en compte 27, ovationnés par leurs pairs lors de la cérémonie des étoiles salle Gaveau à Paris.



Mauro Colagreco et Laurent Petit célébrés par leurs pairs, salle Gaveau ą Paris, lors de la cérémonie des étoiles Michelin.
Mauro Colagreco et Laurent Petit célébrés par leurs pairs, salle Gaveau ą Paris, lors de la cérémonie des étoiles Michelin.

Gwendal Poullennec, nouveau directeur international des guides Michelin, avait prévenu : 2019 sera « un grand millésime qui va pulvériser les statistiques » ! La sélection 2019 se compose de 75 nouveaux promus d’un coup. Un total jamais atteint. Maintenant, ce sont 632 tables qui sont étoilées en France. Dans le monde, le cap des 3000 étoilés vient d’être franchi. 3000 étoilés pour 3000 Bib Gourmand, l’autre grande réussite du guide tant du point de vue des clients que des professionnels.

Si Mauro Colagreco, Mirazur à Menton (1ère étoile 2007, 2ème étoile 2012) et Laurent Petit, Le Clos des Sens à Annecy (1ère étoile en 2000, 2ème étoile 2007) réalisent leur rêve en décrochant les fameuses 3 étoiles, un record est aussi battu avec la perte de la 3ème étoile par trois chefs dont la maison est rétrogradée à 2 étoiles : Pascal Barbot, L’Astrance à Paris, Marc Veyrat, La Maison des Bois à Manigod et Marc Haeberlin, L’Auberge de l’Ill à Illhausern. On dénombre aujourd’hui 127 restaurants 3 étoiles

Côté record, on notera également les 10 nouvelles adresses 1 étoile à la tête desquelles on retrouve des femmes chefs et la deuxième étoile de Stéphanie Le Quellec, La Scène à Paris. « Quand Michelin attribue une étoile à un restaurant ayant une femme à sa tête, nous souhaitons que cette cuisinière puisse être vue de sorte qu’elle devienne une source d’inspiration et de motivation pour ses paires », assure Gwendal Poullennec.

Michelin a démontré aussi son intérêt pour un autre phénomène auxquels les clients et les chefs attachent de plus en plus d'importance en créant le prix de la gastronomie durable. Il récompense le combat du chef Christopher Coutanceau, cuisinier-pêcheur à La Rochelle : « Je me bats sans relâche et je me battrai encore plus intensément s’il le faut pour qu’enfin les océans, la faune et la flore qui les composent ainsi que toutes les espèces marines soient protégés de la destruction et de l’infamie humaine".
#michelin #maurocolagreco #laurentpetit


Nadine Lemoine
Journal & Magazine
N° 3760 -
26 novembre 2021
N° 3759 -
13 novembre 2021
SOS Experts
Une question > Une réponse
Orientation scolaire et formations pour adultes en CHR
par Virginie Barret et Jean-Philippe Barret
Services