×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Restauration

Concours MOF Cuisine 2018 : les conseils pour les futurs candidats

Restauration - vendredi 23 novembre 2018 11:22
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :
Article réservé aux abonnés

Le Touquet (62) Ce qu'il faut faire, ce qu'il faut éviter, ce à quoi il faut penser... Jacques Maximin et Christophe Quantin, vice-présidents du MOF, donnent leurs conseils.



Jacques Maximin et Christophe Quantin.
Jacques Maximin et Christophe Quantin.

1/ Essentiel, le choix de l’approvisionnement. Il faut chercher le meilleur produit. C’est là que commence le concours et pourtant l’on voit à chaque session une disparité dans la qualité des produits apportés par les candidats.

 

2/ Le gros problème, c’est l’interprétation personnelle du thème. Ce qui est imposé est marqué noir sur blanc. Par exemple, ce devait être des pavés de lieu de 80 g, or un candidat a présenté des tranches de lieu, certes de 80 g, mais une tranche n’est pas un pavé ! Le plat est peut-être superbe, mais ça ne passe pas !

 

3/ Exprimer sa personnalité est un bon point mais en essayant la personnalisation pour se distinguer, le candidat risque de sortir des clous. Les candidats devraient déjà faire parfaitement ce qui est imposé et s’exprimer dans les parties libres.

 

4/ Attention aux signes distinctifs ! Nous sommes très attentifs à ces signes qui peuvent être un clin d’œil potentiel aux membres du jury qui notent. Les plats sont présentés sans le nom du candidat. Il faut préserver l’anonymat. Soyez créatifs dans les espaces de liberté et pas ailleurs.

 

5/ L’organisation du plan de travail n’est pas une option si l’on veut réussir. Certains travaillent « brouillon » et cela finit par devenir sale. Ils perdent du temps. Soyez organisés et méthodiques !

 

6/ Trois plats à réaliser en 5 heures demandent une organisation. Or tous les candidats n’ont pas de planning horaire avec les étapes à franchir au fil des 5 heures. Cela sert de repères. Ils peuvent ainsi vérifier qu’ils sont dans les temps ou s’il faut prendre des décisions pour rattraper le temps perdu. Avoir des plans B en fonction des aléas est une bonne stratégie.

 

I7/ Il faut du mental, un fort mental pour ce concours. Le cas échéant, il ne faut pas hésiter à se faire accompagner par un coach pour le mental.

#mof #jacquesmaximin #christophequantin #michelroth


Nadine Lemoine
Journal & Magazine
N° 3755 -
17 septembre 2021
N° 3754 -
03 septembre 2021
SOS Experts
Une question > Une réponse
Tours de main
par Marcel Mattiussi
Services