×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Restauration

Eric Frechon, chef de l'année des Trophées de la gastronomie et du vin

Restauration - mardi 30 octobre 2018 15:12
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :
Article réservé aux abonnés

Lyon (69) Plus de 600 personnes étaient réunies à La Sucrière, lundi soir à Lyon, pour la 11e édition des Trophées de la gastronomie et des vins, organisés par Le Progrès et les Toques Blanches Lyonnaises.



Kristin Renaut; Eric Frechon, Guillaume Gomez, Mickael Gaudinet, Christophe Marguin, Gérard Colomb, Emmanuel Renaud et René Meilleur. Au premier plan, Emilijano Rapishi.
© Gisèle Lombard
Kristin Renaut; Eric Frechon, Guillaume Gomez, Mickael Gaudinet, Christophe Marguin, Gérard Colomb, Emmanuel Renaud et René Meilleur. Au premier plan, Emilijano Rapishi.

Ces 11es trophées de la gastronomie et des vins furent aussi l’occasion de rendre un vibrant hommage à Paul Bocuse disparu en janvier dernier, y compris dans les assiettes. Frédéric Berthod ( Le 33 Cité) a revisité la “soupe Élysée Paul Bocuse”, Christophe Roure ( Le Neuvième Art) la “fricassée de homard jus de tête fumé”, Alain le Cossec, Meilleur ouvrier de France ( Institut Paul-Bocuse) la “volaille de Bresse le suprême et sa cuisse”, et Frédéric Truchot ( Restaurant Paul-Bocuse) le “traditionnel Saint-Honoré glace vanille”.

 

Les lauréats

Chef de l'Année : Eric Frechon, chef du Bristol à Paris.

Trophée Grande table de l'année : Emmanuel Renaut, Flocons de sel à Megève.

Le trophée d’honneur : René Meilleur, chef triplement étoilé avec son fils Maxime du restaurant La Bouitte à Saint-Martin-de-Belleville.

Le prix du Livre de l’année : Guillaume Gomez, chef des Cuisines de l’Élysée pour Cuisine leçons en pas à pas, préfacé par Paul Bocuse et Joël Robuchon.

Le trophée d’honneur : René Meilleur, chef triplement étoilé avec son fils Maxime du restaurant La Bouitte à Saint-Martin-de-Belleville.

Le trophée de l'apprentissage : Emilijano Rapishi et Corentin Kowalski.

Trophée du bouchon lyonnais de l'année : Isabelle Comerro et Laura Vildi du Bouchon des filles (Lyon 1er).

Trophée du vin et vigneron de l'année : Gilles Gelin du domaine des Nugues dans le Beaujolais.

Trophée de la Bistronomie : Mickael Gaudinet de la brasserie des Monts d'Or à Saint-Cyr-au-Mont-d'Or.

Trophée de la cuisine du monde : monsieur et madame Park du restaurant Le Gang Nam à Lyon.

Trophée du chef pâtissier de l'année : Sébastien Vauxion du K2 Palace (Courchevel).

Sommelier de l'année : Hervé Baligand, La Pyramide (Vienne).

Chef espoir de l'année : Axel Ruga, du Burgundy Lounge (Lyon).

Trophée Toques Blanches à l'international : Romain Fornell, Caelis à Barcelone.

#tropheesdelagastronomie #ericfrechon

 

Journal & Magazine
N° 3760 -
26 novembre 2021
N° 3759 -
13 novembre 2021
SOS Experts
Une question > Une réponse
Hygiène en fiches pratiques
par Romy Carrère et Laurence Le Bouquin
Services