×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Restauration

Cyrille Zen : changer pour aller de l'avant

Restauration - lundi 10 septembre 2018 14:43
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :
Article réservé aux abonnés

Montpeyroux (63) Cyrille Zen, chef étoilé, a décidé d'abandonner la restauration classique à l'aube de la quarantaine pour se lancer dans de nouvelles expériences. Mais toujours en cuisine.



Depuis le 29 juillet dernier, Cyrille Zen n'a plus son étoile au Michelin. Il n'est plus aux fourneaux à la Bergerie de Sarpoil. Après 12 ans de succès  à la tête du restaurant, à l'aube de la quarantaine, il a vendu l'affaire de Saint-Jean-en-Val (Puy-de-Dôme) à Marc-Antoine et Marie Ichambe. "C'est une rencontre, donc le hasard. Le couple cherchait à se lancer. Nous avons saisi l'opportunité." Car, premier point, Cyrille et Audrey Zen n'auraient pas vendu leur fonds à n'importe qui. Pas question de voir s'implanter un fastfood ou une pizzeria. "J'ai eu un bon feeling, ils voulaient continuer ce qui est l'histoire de la Bergerie de Sarpoil, de la belle cuisine gastronomique. Pour moi, c'était important. Ils vont garder en partie ma clientèle. C'est une sorte de passation."

"Le temps de redécouvrir les produits"

Après vingt ans comme chef en cuisine et aussi comme chef d'entreprise (il a monté sa première affaire à l'âge de 20 ans), Cyrille Zen confie : "C'est bien de changer de rythme, d'aller de l'avant. Nous avions besoin  de passer à autre chose. Être étoilé, c'est merveilleux. Un challenge au quotidien. Je n'ai aucun regret, bien au contraire. Mais maintenant, je veux avoir le temps. Le temps de vivre une vie de famille [leur fils a 9 ans]. Le temps de redécouvrir les produits, de prendre le temps de chercher, d'essayer, d'inventer, de redécouvrir mon métier".

Concrètement, cela va se traduire, vis-à-vis des professionnels, par la mise en place de services de consulting, de l'aide à l'élaboration de cartes, de formations,  de réalisation de dîners éphémères pour des marques, par exemple, de dîners de gala, de démonstrations, etc. "Je participais déjà à ce genres de manifestations, mais j'en refusais beaucoup car je devais être présent à la Bergerie, ma cuisine, c'était moi derrière les fourneaux."

Pour les particuliers aussi

Il y aura aussi un axe de développement à destination des particuliers : cours, cuisine à domicile, cours et goûters d'anniversaire pour les enfants. Et quand il aura créé un labo, le chef fera du traiteur. "Je vais essayer de refaire des repas à emporter pour les réveillons et pour la Saint-Valentin. Voire des mariages, des soirées spéciales, mais là encore, ce sera du coup par coup, de petites opérations de standing."

Cyrille Zen met également en place actuellement une nouvelle équipe et une nouvelle carte pour le Bistro Zen à Montpeyroux (Puy-de-Dôme), son deuxième restaurant, qu'il a souhaité conserver. Et son carnet de rendez-vous se remplit rapidement. Dorénavant, il s'appuie sur un site refait et relooké pour décrocher de nouveaux marchés avec ses rubriques 'sur-mesure' et 'consulting'. Et plus tard, pourquoi pas des livres – le chef a créé sa propre maison d'édition – ou de la télévision - il a été finaliste de Top Chef en 2012.

#CyrilleZen #AudreyZen #BergerieSarpoil #1etoile #BistroZen #Consulting #MarcAntoineIchambe #MarieIchambe #SaintJeanEnVal #Montpeyroux #Consulting



Pierre Boyer
Journal & Magazine
N° 3760 -
26 novembre 2021
N° 3759 -
13 novembre 2021
SOS Experts
Une question > Une réponse
Reprendre un hôtel : évitez les embûches
par Stéphane Corre
Services