×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Restauration

Scandle : un nouveau lieu de vie éclectique

Restauration - mardi 24 juillet 2018 12:22
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :      

75 - Paris Depuis décembre dernier, Léo Girard et Lilian Karas, 22 ans chacun, allient mode, musique et restauration dans une vision du monde communautaire et conviviale.



Tous deux âgés de 22 ans, Léo Girard et Lilian Karas n'ont pas attendu pour ouvrir leur premier restaurant. Situé rue Blanche à Paris (IXe), Scandle a vu le jour le 1er décembre 2017. L'hybridité est ce qui définit le lieu : un magasin de vêtement à droite, un restaurant à gauche et le studio de la radio DKMusic au sous-sol, où se situe également une salle.

L'histoire a commencé par la création de la marque Scandle en 2015, alors que Léo Girard était encore en formation à l'école Ferrandi-Paris. "Je ne me voyais pas travailler dans la restauration de luxe à long terme. Je voulais créer un concept familial où les gens se sentent comme à la maison", relate t-il. Disposant de 65 places assises, l'endroit est un "véritable lieu de vie. Ce n'est pas seulement une boutique de vêtements mais surtout un état d'esprit, une communauté, une marque", ajoute le jeune entrepreneur.

"On s'assoit avec les clients"

La musique diffusée sur la radio est retransmise dans le restaurant pour offrir "un aspect live et attractif au lieu". Au restaurant, les deux associés ont la même exigence que pour leur marque de vêtements : un produit de qualité, simple et éco-responsable. Ouvert de 11 heures à 2 heures du matin, Scandle propose des formules toute la journée : déjeuner, tea time, dîner, bar du mercredi au dimanche et brunch le week-end. Les produits sont frais, proviennent majoritairement de producteurs locaux et la carte change tous les jours, le client ayant le choix entre deux entrées, huit plats et cinq desserts.

"Quand on prend la commande, on s'assoit avec les clients pour discuter avec eux. Il y a un côté convivial, et certains reviennent tous les jours", explique le créateur, qui "conçoit également des cocktails en fonction des goûts de chacun". L'équipe, qui compte un cuisiner professionnel et un autre employé, tourne continuellement afin que tous disposent des mêmes compétences, en cuisine comme en vente. Les deux jeunes hommes ne comptent pas s'arrêter là et souhaitent développer d'autres lieux atypiques, nomades et de plus grande envergure.


Camille Borderie