×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Restauration

Mario Garcia remporte le Bocuse d'or Suisse

Restauration - mardi 23 janvier 2018 12:00
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :
Article réservé aux abonnés

Genève (SUISSE) Le vainqueur représentera le pays à la sélection européenne du Bocuse d'or. Candidats et membres du jury ont tous eu une pensée émue pour le fondateur de la compétition, Paul Bocuse, disparu quelques jours auparavant.



Franck Giovanini, président du Bocuse d'or Suisse, remet le titre à Mario Garcia.
Franck Giovanini, président du Bocuse d'or Suisse, remet le titre à Mario Garcia.

Après 5 heures 40 d'épreuve et devant un jury d'exception, présidé par Joël Robuchon, c'est Mario Garcia, 27 ans, qui s'est imposé au Bocuse d'or Suisse, organisé le 22 janvier au Sirha Genève. Il représentera le pays à la sélection européenne du Bocuse d'or en juin prochain, à Turin.

Les quatre candidats en lice - Mario Garcia, Christoph Hunziker, Dave Wälti et Thomas Wycisk -, se sont affrontés sur une assiette à base d'esturgeons et de crevettes et un plat composé d'une selle et de deux épaules d'agneau. Le jury dégustation n'a pas eu une tâche facile. Composé de vingt grands chefs du pays, dont Franck Giovannini et Anton Mosimann, avec Joël Robuchon comme président d'honneur, le jury s'est laissé convaincre par la prestation de Mario Garcia. "Il a été très difficile de les départager, ce sont des candidats de haut niveau. La cuisine suisse, dans la même lignée que la cuisine française, joue sur le raffinement, la subtilité", explique Michel Roth, membre du jury. "Ce concours s'est déroulé sans bruit, sans stress car le niveau et l'entraînement sont très maîtrisés, ajoute Franck Giovanini, Hôtel de Ville de Crissier, président du Bocuse d'or Suisse. Le but est de trouver le candidat qui nous représentera pour la sélection européenne et qui pourra nous conduire en finale au Sirha Lyon. La Suisse, un petit pays, a toujours été représentée en finale. Je suis confiant."

C'est désormais avec le soutien de la team de l'Académie du Bocuse d'or Suisse que Mario Garcia va se préparer aux épreuves de la Sélection Europe du Bocuse d'or. Familier des concours, notamment par son implication avec l'Équipe nationale Suisse des cuisiniers, le chef travaille à son propre compte pour son école de cuisine Cre/ate, à Horw, près de Lucerne.


Une épreuve marquée par la disparition de Paul Bocuse

Cette journée de sélection a été marquée par la disparition du fondateur de la compétition, Paul Bocuse, qui s'est éteint le 20 janvier à l'âge de 91 ans. Il avait lui-même assisté à la sélection suisse il y a quelques années, en tant que président d'honneur, avec Frédy Girardet, de l'Académie Suisse Bocuse d'or. "Il était venu nous voir à Crissier plusieurs fois. C'était la référence, il a tellement fait pour la profession. Nous avons des métiers de passionnés. Monsieur Paul restera la référence, conclut Franck Giovanini. Aujourd'hui, les participants lui ont rendu un vibrant hommage par la qualité de leur prestation."
 
#BocusedOr #Suisse #PaulBocuse

Fleur Tari
Journal & Magazine
SOS Experts
Une question > Une réponse
Gestion en fiches pratiques
par Jean-Philippe Barret et Eric Le Bouvier
Services