Actualités
Accueil > Actualités > Restauration

Les chefs de cuisine s'engagent contre la pêche électrique

Restauration - lundi 15 janvier 2018 14:07
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question / Ajouter un commentaire Partager :

« Non à l'électrocution des poissons et à la disparition des artisans pêcheurs ! », c'est le but du manifeste des chefs contre la pêche électrique alors que l'Europe doit de prononcer sur la question.






Christopher Coutanceau, Maison Coutanceau à la Rochelle, a rédigé le Manifeste des Chefs contre la pêche électrique en partenariat avec l'association Bloom qui oeuvre pour la préservation des océans et la défense d'une pêche durable. Il dénonce les lobbies industriels néerlandais qui ont obtenu, alors que la pêche électrique est interdite en Europe depuis 1998, qu'elle soit autorisée par le biais de dérogations depuis 2007… « et ils sont maintenant sur le point d'obtenir que la pêche électrique soit considérée comme une méthode de pêche « innovante » et non plus destructrice. Une astuce qui permettrait de l'autoriser dans toute l'Europe ! »
Qu'est-ce que la pêche électrique ? La pêche électrique consiste à envoyer des décharges dans le sédiment afin de capturer plus facilement les poissons plats qui y vivent enfouis. Le problème, c'est que les chalutiers électriques industriels raclent les fonds marins et qu'ils électrocutent toute la vie marine sans distinction. L'association Bloom estime qu'ils rejettent 60% de leurs prises. « Les pêcheurs artisans qui passent derrière eux n'ont jamais vu ça : ils parlent de « désert », de « cimetière »… Mais cette efficacité radicale ne ravage pas que les écosystèmes marins : la pêche électrique met à genoux les pêcheurs artisans qui pratiquent pourtant une pêche durable. C'est peut-être l'ultime combat de la pêche industrielle contre la petite pêche artisanale. Ne les laissons pas gagner cette guerre ! », exhorte le manifeste.
L'association Relais & Châteaux apporte son soutien à la campagne de Bloom en incitant à signer le Manifeste. Plus de 210 chefs Français et européens ont déjà rejoint le mouvement, dont Olivier Roellinger, Hélène Darroze, Yannick Alléno, Gérald Passédat, Anne-Sophie Pic, Jean-Michel Lorain, Laurent Petit, Eric Guérin, Arnaud Lallement, Edouard Loubet, César Troigros, Christophe Hay, Michel Rostang, François Pasteau, Raymond Blanc au Royaume Uni, Quique Dacosta et Elena Arzak en Espagne ou encore Alfonso & Ernesto Iaccarino en Italie… Seront-ils entendus ?

 

Nadine Lemoine
Journal & Magazine
Services