Actualités
Accueil > Actualités > Restauration

Avec Caractère, Krishna Léger s'offre un nouveau départ

Restauration - vendredi 9 février 2018 09:25
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question / Ajouter un commentaire Partager :

Uzès (30) Après une vie tumultueuse et une dette payée à la société, c'est grâce à la restauration que le chef a pu faire rimer réinsertion et reconversion. Aujourd'hui, il vient d'ouvrir son propre restaurant et évoque sa nouvelle vie et ceux qui l'ont aidé à y parvenir.



De la même façon que la cuisine, qu'il a lui-même imaginée, est entièrement ouverte sur la salle de son restaurant, Krishna Léger s'impose une totale transparence sur ce qu'a été sa vie pendant des années. Un parcours marqué par des dérapages répétés, des condamnations et une chance qu'il s'est donné les moyens de saisir avec l'aide de professionnels de la restauration qui ont cru en son projet et lui ont permis de prendre une nouveau départ.

"Pourtant, rien n'a été facile quand j'ai voulu intégrer Ferrandi et le cursus vers un CAP cuisine destiné aux adultes. Détenu, j'ai dû défendre cette démarche afin d'obtenir un régime de semi-liberté pour un an et convaincre la direction de l'école que ce métier était celui de mon avenir. Les formateurs, qui connaissaient eux aussi tout de ma situation, m'ont aidé et encouragé. Et je pense ne pas les avoir déçus puisque je suis sorti major de ma promotion. Vincent Dautry, Jérémy Touzelet et Philippe Leconte ont été extraordinaires, me soutenant au moment de trouver les stages puis en m'aidant à décrocher divers contrats dans des restaurants où je souhaitais poursuivre ma formation."

Ces deux stages obligatoires l'ont conduit au Chiberta, où le groupe Guy Savoy lui a accordé sa confiance, au point de lui permettre de travailler quelque temps encore à ses côtés. "Bénédicte Van Der Motte, chef du restaurant du Renaissance République a beaucoup compté aussi en me recommandant à des confrères."

Passer de l'ombre à la lumière

Autant d'étapes qui ont permis au cuisinier de s'affirmer et d'atteindre son objectif : l'ouverture de son propre restaurant, baptisé Caractère, le 4 janvier dernier. "J'ai d'abord pensé à Paris ou Lyon, mais c'était compliqué. Finalement j'ai choisi le retour aux sources, en m'installant à Uzès où Agnès, ma compagne, est propriétaire d'un immeuble. En attendant d'aménager des chambres d'hôtes dans les étages, le rez-de-chaussée a été totalement transformé au cours de travaux qui ont duré un an et auxquels nous avons activement participé."

Une première salle avec murs de pierre et belle voûte, un salon privatisable façon table d'hôtes : le couple a su mettre le lieu en valeur. Le chef a défini aussi son style avec une cuisine bistronomique, la priorité donnée le plus possible aux produits locaux et le souci du détail. "Je produits mon propre pain bio tous les jours, les pâtes fraîches sont faites maison..." Ouvert du jeudi au dimanche midi et soir, Caractère propose un choix avec deux entrées, deux plats, deux desserts et une suggestion du jour au déjeuner. Le menu à 38 €, proposé le soir, change chaque semaine.

Une orientation qui suscite l'intérêt de la clientèle. "Nous limitons le nombre de couverts à vingt, le temps de nous faire la main. Je suis un insatisfait permanent, mais j'ai confiance dans la réussite de cette aventure. Et je reconnais que j'ai vraiment été chanceux d'avoir la cuisine pour passion; car avec mon parcours et à mon âge, 48 ans, ce n'était pas évident de réussir une réinsertion", conclut le restaurateur.

Jean Bernard
Caractère
13 Bd Victor-Hugo
30700 Uzès
www.restaurant-caractere.com
Tél. : 0466591017

Journal & Magazine
Services