×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Restauration

L Phi, le restaurant 100 % healthy

Restauration - mercredi 10 janvier 2018 10:45
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :
Article réservé aux abonnés

Haguenau (67) Une alimentation saine et complète préparée sous les yeux du client en une minute trente chrono, c'est que ce proposent Lucas Kessenheimer et Linnea Kvant. Leur restaurant ouvert au sein de l'éco-quartier Thurot est spécialisé dans les buddha bowls.



Linnea Kvant et Lucas Kessenheimer surfent sur la mode des buddha bowls.
Linnea Kvant et Lucas Kessenheimer surfent sur la mode des buddha bowls.



Rien ne prédestinait Lucas Kessenheimer et Linnea Kvant, 28 ans, à se lancer dans la restauration. Le premier était prothésiste dentaire, la seconde travaillait dans le webdesign. C'est suite à de graves problèmes de santé que Lucas Kessenheimer a radicalement changé son alimentation. "Avec Linnea, on a décidé de limiter les graisses, d'arrêter la crème, le lait et le beurre. Au bout de deux mois, j'ai perdu mes kilos en trop et je ne suis plus tombé malade depuis", raconte-t-il. 

Non contents de changer leur alimentation, ils ont commencé à partager leur nouveau mode de vie avec leurs proches. "On cuisinait pour notre famille, nos amis. On préparait des repas pour une trentaine de personnes. Puis, on nous a commandé un repas pour 300 personnes pour une fête de famille." Progressivement, l'idée d'ouvrir leur restaurant  germe dans leur tête. 


Inspiré de l'alimentation des habitants d'Osaka

Le nom de leur établissement s'est imposé de lui-même : L Phi, en référence à healthy (sain, en anglais), mais aussi L pour leurs initiales et Phi, le nombre d'or. Ils l'ont ouvert à Haguenau (Bas-Rhin), à une trentaine de kilomètres de Strasbourg, au coeur du nouvel éco-quartier Thurot. Linnea Kvant est en cuisine, Lucas Kessenheimer en salle. Ils occupent un bel espace de 140 m2 avec une hauteur de plafond de 7 m et de larges baies vitrées donnant sur le parc. Ils ont investi 40 000 € dans le projet. 

Le principe : les plats sont tous servis dans des bols sur le principe des buddha bowls. En une minute trente, ils sont concoctés sous les yeux des clients. "On est un fast good. Nous suivons les normes de l'Organisation mondiale de la santé : 25 % de féculents, 25 % de protéines et 50 % de légumes. Les légumes sont coupés finement et cuits de façon différente, au four, vapeur, poêlés, et certains sont crus. On s'est inspiré de la cuisine asiatique, notamment de l'alimentation des habitants de l'archipel d'Osaka, connus pour leur longévité. Mais aussi de plats traditionnels de la cuisine française, comme le pot-au-feu, ou alsacienne avec les fleischnacka (roulés à la viande)." 

Il faut compter  entre 7,50 €  et 13 € pour un bol. Les produits utilisés sont à 80 % locaux et majoritairement bio. Le couple travaille avec le maraîcher de la ferme Vogt à Bischwiller (Bas-Rhin), le boucher Fechter à Schweighouse-sur-Moder (67). Ouvert le midi et un jeudi soir par mois, L Phi est également salon de thé, de 14 heures à 19 heures.


Sonia de Araujo
Journal & Magazine
N° 3787 -
09 décembre 2022
N° 3785 -
12 novembre 2022
SOS Experts
Une question > Une réponse
La gastronomie moléculaire
par Hervé This
Services