×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Restauration

Le Scoubidou, barbecue catalan

Restauration - lundi 18 septembre 2017 14:33
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :
Article réservé aux abonnés

Canet en Roussillon (66) Depuis des décennies, le restaurant pratique la cuisine au feu. Est-ce un atout pour s'inscrire dans la tendance barbecue ?



La grande terasse ombragée du Scoubidou, à Canet-en-Roussillon.
La grande terasse ombragée du Scoubidou, à Canet-en-Roussillon.


Le restaurant Le Scoubidou, à Canet-en-Roussillon (Pyrénées-Orientales), est connu depuis des générations pour ses grillades et sa cargolade. À l'écart du front de mer, au milieu d'un quartier résidentiel, l'établissement, ouvert de mai à septembre, peut accueillir 200 couverts. Les clients installés sur sa grande terrasse, sous les platanes, ont vu sur le vaste gril fabriqué sur mesure. "C'est un restaurant traditionnel, tranquille et familial, toutes classes sociales et générations s'y retrouvent", explique David Picard, son directeur depuis trois ans. Nourri au fumet des grillades catalanes, puis formé chez Vatel au management hôtelier, il a travaillé en cuisine comme en salle et pris attache à Toulouse. Il revient au Canet en saison pour diriger ce restaurant "simple et authentique". Le barbecue devient très prisé par une nouvelle clientèle de foodista : Paris s'enflamme pour l'asado argentin et le BBQ américain, Jean-François Piège, doublement étoilé, ouvre son Clover Grill. En Provence, le Château Lacoste invite pour l'été le chef Francis Mallmann, légende de la cuisine au feu de Patagonie. Et le Scoubidou se retrouve à la mode.

 

Évoluer par petites touches

Pour sa troisième saison, le Scoubidou a ajouté à la tradition une touche tendance, avec des offres de viande et de vin plus pointues, en gardant les mêmes prix (déjeuner à partir de 16 €, carte de grillade à partir de 8,50 €). Décoré dans l'esprit guinguette, en rayures colorées et meubles recyclés, il a proposé cette saison un bar à tapas et des soirées avec DJ. En septembre, le bilan est de 110 à 140 couverts par service, avec un ticket moyen de 30-35 €, en deçà de la pleine capacité du lieu. David Picard analyse : "On peut apporter de la nouveauté, mais par petites touches. La carte de vins nature n'a pas décollée, les propositions de boeuf de race non plus. Le poisson et la langouste de Méditerranée au poids demandent beaucoup d'explication en amont… Cela n'intéresse que la minorité de gens qui aiment sortir des sentiers battus. Les choses qui marchent bien sont les mêmes qu'il y a vingt ans." Pour prendre hors de Paris, le barbecue 'nouvelle formule', semble avoir besoin d'un potentiel de clientèle bien cerné et de soigner sa communication.

Anne Sophie Thérond
Journal & Magazine
SOS Experts
Une question > Une réponse
Gestion en CHR : outils pratiques
par Jean-Claude Oulé
Services