Actualités
Accueil > Actualités > Restauration

Huit ans après Un dîner presque parfait, Jean-Yves Piccinali ouvre son restaurant

Restauration - vendredi 11 août 2017 16:05
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question / Ajouter un commentaire Partager :

Saint-Paul-la-Coste (30) Finaliste de l'émission en 2009, il est aujourd'hui à la tête de la cuisine des Terrasses de Saint-Paul, au coeur d'un village cévenol.



Dans le village de Saint-Paul-la-Coste (Gard), entouré de châtaigniers et de pins, Jean-Yves Piccinali concrétise son rêve d'être au quotidien en cuisine. Une issue logique pour ce boucher de formation. "Je me suis aperçu au fil des années que la cuisine, c'était ma vie. Deux hommes, Michel Bras et Jérôme Nutile, m'ont fait comprendre que je pouvais en faire mon métier."

Ce dernier, alors en poste au Castellas où il affichait deux étoiles Michelin, n'a pas ménagé ses conseils lorsque son ami a voulu prendre son envol. Ce qui l'a conduit en finale de l'émission Un dîner presque parfait, en 2009, puis jusqu'au succès lors du concours Taittinger des cordons bleus, l'année suivante. "Ce passage sur M6 a été un déclic, je voulais montrer qu'un cuisinier amateur pouvait être aussi passionné qu'un professionnel." En 2013, Jean-Yves Piccinali a franchi une première étape en créant une société de cuisine à domicile et en animant chaque hiver un restaurant éphémère aux Truffières d'Uzès.

L'envie d'aller plus loin s'est affirmée. "J'ai appris que la commune de Saint-Paul-la-Coste cherchait un repreneur pour ce lieu à la fois bar, restaurant et point multi-services. Mon offre a été retenue parmi les trois dossiers finaux. Mon approche correspondait le plus à ce qui était souhaité dans ce village très éparpillé qui compte environ 200 habitants. Le contrat qui me lie à la mairie est établi pour cinq ans et je n'ai pas eu à trop investir car la cuisine avait été parfaitement équipée pour mes deux prédécesseurs."


Créer une ambiance pour l'hiver

Ce qui n'empêche pas le cuisinier de connaître un très bon niveau d'activité depuis l'ouverture, le 1er mai, Des Terrasses de Saint-Paul. "Je travaille de bons produits mais sans prétention, avec une formule du midi à 14 € en trois services et un menu à 22 €. Je m'efforce d'être le plus locavore possible en m'adaptant notamment à l'offre de quelques voisins qui n'hésitent pas à me proposer leur production de légumes ou de fruits. C'est une chance car ici, personne ne veut me livrer... Et lorsque je dois aller effectuer mes achats à Alès, je ne suis pas en cuisine !"

S'il savoure une première saison estivale qui le voit afficher complet très souvent au dîner, le nouveau restaurateur songe déjà à la période moins touristique. "Je vais lancer une newsletter qui me permettra de présenter l'esprit un peu plus canaille du restaurant autour de plats de gibier et de recettes de terroir cuisinées à l'ancienne. Et pour créer une ambiance chaleureuse, j'ai commandé un poêle à bois qui sera installé au centre de la salle."

Et s'il ne compte pas ses heures, Jean-Yves Piccinali, savoure cette nouvelle vie qu'il combine avec celle d'agent commercial en viande et charcuterie.


Jean Bernard