×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Restauration

Ô Service se penche sur les transformations des métiers de la salle

Restauration - mercredi 28 juin 2017 14:20
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :
Article réservé aux abonnés

Paris (75) De la place du smartphone à table au maître d'hôtel 2.0, une pléiade de sujets ont fait l'objet d'échanges entre jeunes et professionnels, lors de la 2e assemblée générale de l'association.



Près de 200 participants ont assisté à la 2e assemblée générale de l'association Ô Service des talents de demain.
Près de 200 participants ont assisté à la 2e assemblée générale de l'association Ô Service des talents de demain.


Ils étaient près de 200 au Pavillon Dauphine, à Paris ( XVIe), le 26 juin dernier. Élèves et professionnels ont participé à la 2e assemblée générale de l'association Ô Service des talents de demain, ciblée sur les métiers de service dans l'hôtellerie et la restauration. "Chacune de nos AG est l'occasion de parler de la profession et de la réunir", explique Denis Courtiade, président de l'association et directeur du restaurant Alain Ducasse au Plaza Athénée à Paris (VIIIe). "La réunir" pour le plaisir de se retrouver, mais aussi pour débattre. 

 l'issue de notre réunion de 2016, nous avions répertorié une série de thèmes sur lesquels nos adhérents souhaitaient échanger. Nous les avons donc mis à l'ordre du jour cette année", poursuit Denis Courtiade. C'est ainsi que les femmes maîtres d'hôtel ont pris la parole pour se présenter, évoquer leur quotidien. Puis, d'aucuns se sont interrogés sur les façons de transformer une corvée, souvent imposée aux jeunes stagiaires ou aux commis, en tâche pédagogique. 

Quant au consultant et blogueur Laurent Delporte, il s'est projeté dans le futur en brossant le portrait du maître d'hôtel 2.0. "Comment allons-nous travailler avec l'intelligence artificielle ? Un robot viendra-t-il un jour nous servir à table ? Nos métiers sont très codifiés et l'intelligence artificielle pourrait bien tout faire voler en éclats", commente Denis Courtiade.



Faut-il interdire le téléphone à table ?

"Nous voulions que cette journée soit interactive", reprend le président d'Ô Service. Et elle l'a été, surtout lorsque les participants ont planché sur "Le smartphone est-il devenu un couvert de table ?" "Lors de l'attentat raté sur les Champs-Élysées, le 19 juin dernier, plusieurs clients avaient leur smartphone connecté à BFM TV, posé sur la table, au restaurant du Plaza Athénée", se souvient Denis Courtiade. Et d'autres de s'insurger contre ceux qui photographient leur plat dans tous les sens, postent sur les réseaux sociaux et mangent tiède, voire froid… 

Faut-il interdire le téléphone à table ? « Dans certains spas, en Asie, on donne une trousse en plastique pour ranger son téléphone, avant de se faire masser", explique le président d'Ô Service. Le débat reste ouvert. S'il s'est poursuivi autour d'un verre de l'amitié dans le jardin du Pavillon Dauphine, il pourra aussi reprendre à la prochaine assemblée générale de l'association. Celle-ci est prévue au printemps 2018. Denis Courtiade a déjà pointé quelques sujets qui devraient inspirer les participants : "Les protocoles de service nationaux et internationaux, ainsi que la problématique de la coupure. En 2017, les jeunes n'en veulent plus. Ils préfèrent de loin la journée continue." 

Des jeunes qui ont pris la parole, eux aussi, durant la réunion du 26 juin. Une quarantaine d'élèves étaient présents pour s'informer sur les métiers de la salle et rencontrer les professionnels. "Parce que de belles perspectives s'ouvrent aux jeunes dans ces métiers, mais aussi vers d'autres voies telle la sommellerie et tous les métiers de tourisme et commerce", a rappelé le chef étoilé Régis Marcon, dans un message qu'il a adressé aux participants venus de toute la France, mais aussi de Suisse, Belgique, d'Espagne, d'Italie…

Anne Eveillard
Journal & Magazine
N° 3791 -
03 février 2023
SOS Experts
Une question > Une réponse
Spa : check-list pour ouvrir
par Perrine Edelman
Services