×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Restauration

Naoëlle d'Hainaut, gagnante de Top Chef, ouvre son premier restaurant

Restauration - vendredi 30 juin 2017 11:20
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :
Article réservé aux abonnés

Pontoise (95) Avec son mari, Matthieu d'Hainaut, la chef se lance dans une nouvelle aventure, L'Or Q'idée, quatre ans après avoir remporté l'émission culinaire de M6.



Quand elle remporte le concours Top Chef en 2013, Naoëlle d'Hainaut travaille depuis presque dix ans avec Eric Frechon au Bristol (Paris, VIIIe). À la suite de l'émission, elle se consacre à des prestations, une émission pour France Ô (La Brigade), avant d'occuper pendant deux ans le poste de chef au siège de Vente-privee.com où elle multiplie les belles rencontres. 

Vient alors le moment de se consacrer à son restaurant... "Une vingtaine de visites à Paris et pas de coup de coeur". Originaires de Frépillon (Val-d'Oise) Naoëlle et Matthieu d'Hainaut, son mari, sont sollicités par la région. Au pied de la cathédrale de Pontoise, c'est le coup de foudre. L'espace, l'esprit d'une maison avec une terrasse ouverte sur le jardin et ses murs de pierre, c'est là qu'ils se sentent chez eux. 

Les travaux sont importants (l'investissement total est de 400 000 €) et le lieu est structuré selon leur volonté. La cuisine et la cave sont apparentes depuis la salle, les tables rondes sont espacées (pas plus de 40 couverts) et les tons jaune, beige et gris jouent avec les matières bois, céramique et béton ciré. "Que les clients soient jeunes ou moins jeunes, on veut qu'ils se sentent bien, que ce soit dans l'air du temps, un peu funky et pas figé", explique la chef.


Des collaborateurs recrutés dans la région

"Nos salariés n'ont pas fait de grandes maisons, mais ils sont super motivés." Le restaurant est ouvert cinq midis et trois soirs par semaine, ce qui est rare dans le métier : "C'est un confort que l'on souhaite donner." 

Matthieu d'Hainaut s'occupe de la sommellerie et en cuisine, les ambitions de la chef restent inchangées. Produits frais, créativité et légèreté animent la carte, "pas plus de trois saveurs, importance de la cuisson et de l'assaisonnement, je transmets ce que j'ai appris" (menu à 35 € au déjeuner, 55 € à la carte). 

Dès les premiers jours, le bouche à oreille fonctionne et l'accueil de la région est excellent. Quant au groupe de fans qui s'était constitué à l'époque de Top Chef (Tous avec Naoëlle), il lui a fait la surprise de réserver un soir. "On ne se connaissait qu'à travers internet. Après tout ce temps, ils sont venus de Belgique, du Sud, ça a été beaucoup d'émotion. Ils ont même constitué une enveloppe pour contribuer à quelque chose qui sera dans le restaurant", confie Naoëlle d'Hainaut.



Caroline Mignot
Journal & Magazine
N° 3791 -
03 février 2023
SOS Experts
Une question > Une réponse
Stratégie de marque : les outils pour développer votre hôtel
par Youri Sawerschel
Services