×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Restauration

Prix Femme de chef - Véronique Abadie : Magali Sulpice, femme passionnée, moderne et de terroir

Restauration - lundi 27 février 2017 16:28
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :
Article réservé aux abonnés

Talloires (74) 5 candidates ont été retenues pour l'élection de la première lauréate du Prix Femme de Chef - Véronique Abadie. 1 - Magali Sulpice.



Magali Sulpice, femme passionnée, moderne et de terroir.
Magali Sulpice, femme passionnée, moderne et de terroir.

Magali Sulpice Restaurant Le Père Bise à Talloires, Haute Savoie

QUI SUIS-JE? 
Originaire de Bretagne, j'ai toujours été attirée par le monde du vin. À 12 ans déjà, je voulais être sommelière. Première expérience dans un restaurant étoilé à Annecy, L'Atelier Gourmand. Le sommelier venait de partir et on m'a confié la cave. J'avais 18 ans Au bout d'un an et demi, je suis partie travailler chez Marc Veyrat auprès du sommelier Bruno Bozzer, dont je vais prendre la suite. C'est là que je vais rencontrer Jean. En 2002, on décide de s'installer à Val Thorens avec la volonté d'ouvrir la voie de la gastronomie en station. Notre aventure en duo commence….   

  MON RÔLE AUPRÈS DE MON MARI ET DE MA MAISON :
Avec Jean, nous aimons les mêmes choses : le sens du partage, les bons produits, la simplicité d'une vie de famille. Il m'a fait découvrir son terroir et je l'ai initié à la dégustation des vins. Nous avons grandi et évolué ensemble. Je n'ai pas Un mais Des rôles à ses côtés. Côté cuisine, par le choix des vins, j'essaie de prolonger l'histoire des plats de Jean, de leur donner une dimension supplémentaire. On aime tous les deux les émotions authentiques et mon travail autour des vins va dans le même sens que sa cuisine.  J'accompagne également Jean dans ses décisions et ses choix. Plus qu'un couple, nous sommes une véritable équipe, un pilier l'un pour l'autre. J'ai une grande confiance en lui et c'est réciproque. Notre force, c'est l'échange. On a soulevé des montagnes ensemble pour installer la gastronomie en station. Peu de gens y croyaient. Avec la reprise de l'Auberge du père Bise, c'est un nouveau chapitre qui va s'ouvrir. Nous allons pouvoir recevoir notre clientèle en leur offrant une expérience globale. Accueillir, recevoir, guider …. Autant de nouvelles facettes de mon rôle auprès de Jean que je trouve passionnantes.     

MA RÉACTION QUAND J'AI APPRIS MA NOMINATION :
Cela m'a beaucoup touchée. Avec Jean, nous formons une véritable équipe et je suis très heureuse de mettre en valeur notre travail commun. On a soulevé des montagnes ensemble. On partage les mêmes valeurs. Cette nomination c'est la récompense de nombreuses années de travail au service de notre clientèle, de cette volonté que nous partageons d'aller vers toujours plus d'excellence. On avance ensemble.  

 POUR MOI... POUR UNE FEMME DE CHEF.... COMMENT JE VOIS LE SERVICE DE DEMAIN DE FAÇON GÉNÉRALE ?
Le service de demain doit aller vers toujours plus de personnalisation. Il faut être à l'écoute de la clientèle, faire du sur mesure. Avec la reprise de l'Auberge du père Bise, nous souhaitons proposer une expérience globale, faire découvrir notre univers, notre terroir. Il ne suffit plus de juste accompagner nos clients. Il faut éveiller leur curiosité, les faire voyager au coeur de notre terroir, leur faire vivre une véritable histoire. Le service de demain doit être créateur d'émotion. Plus qu'un service c'est un moment de partage, d'émotions que nous devons faire vivre à notre clientèle.

Journal & Magazine
N° 3786 -
25 novembre 2022
N° 3785 -
12 novembre 2022
SOS Experts
Une question > Une réponse
E-réputation : gérer ses avis clients en ligne
par Thomas Yung
Services