×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Restauration

Une table à Bosmie : l'accent des faubourgs

Restauration - mardi 31 janvier 2017 10:46
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question / Ajouter un commentaire Partager :

Bosmie (87) Emmanuel Bassot s'est associé à la commune, qui souhaitait relancer la fréquentation de son centre, pour ouvrir son restaurant. Au menu : plats de bistrot et animations culinaires.



Emmanuel Bassot : 'Huit mois après l'inauguration, nous affichons déjà 80 % de taux de remplissage, bien au-delà de nos prévisions.'
Emmanuel Bassot : 'Huit mois après l'inauguration, nous affichons déjà 80 % de taux de remplissage, bien au-delà de nos prévisions.'

Ouverte en mars 2016 à l'entrée de Bosmie-l'Aiguille - à huit minutes du centre de Limoges - La Table des faubourgs est le fruit d'un partenariat entre la municipalité et Emmanuel Bassot, chef passionné de cuisine traditionnelle française. Parisien entré dans la profession dès l'âge de quinze ans, Emmanuel Bassot a notamment officié à la tour Eiffel mais aussi chez de grands noms locaux, tels Philippe Redon ou Guy Queyrois.

La commune de Bosmie souhaitant relancer la fréquentation commerciale de son centre, le chef a saisi l'opportunité pour ouvrir son propre restaurant. Sur l'emplacement de l'ancienne pharmacie, il a engagé pour sa part 110 000 € dans l'aménagement d'une salle pouvant accueillir 48 convives, d'une terrasse de 20 couverts et d'un outil moderne. Son affaire s'inspire des bistrots parisiens. "Ici, on doit se sentir bien, que l'on soit client ou membre du personnel, confie le dirigeant. C'est décontracté, chaleureux, on s'y retrouve, on s'y croise."


Sept emplois créés

Au menu, des plats canailles, à base de produits frais et du terroir, mais aussi des mets classiques revisités. Aux murs, des tableaux réalisés par les peintres locaux et que les clients peuvent acheter. Côté animations, le restaurant propose des rendez-vous gourmands - Le Rendez vous des papilles -, des soirées sur l'art du vin, des cours de cuisine, des expositions…

Sept emplois ont été créés - dont 3 en cuisine -, et devant des chiffres à la hausse, le chef est en train de recruter un second. Le ticket moyen est à 21 € le midi, 35 € le soir. Le restaurant ouvre tous les jours, sauf dimanche et lundi soirs. "Huit mois après l'inauguration, nous affichons déjà 80 % de taux de remplissage, bien au-delà de nos prévisions. Nos formules plaisent, nos idées et nos animations également, et nous ne sommes pas à court d'idées. Nos ambitions sont de perdurer, de gagner peut être en notoriété, et pourquoi pas de mériter un jour un Bib Gourmand ?"


Jean-Pierre Gourvest
La Table des faubourgs
14 avenue de la Vienne
87110 Bosmie-l'Aiguille
www.restaurant-table-des-faubourgs.com
Tél. : 05 55 84 47 23

Journal & Magazine
Services