×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Restauration

Top Chef 2017 : qui sont les 15 candidats qui vont s'affronter ?

Restauration - lundi 16 janvier 2017 10:07
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :
Article réservé aux abonnés

La 8ème saison de Top Chef démarre le mercredi 25 janvier à 21 h sur M6. 15 candidats sont en lice dont 3 jeunes femmes. Qui sont-ils ?



1 - Marion Lefebvre

28 ans, Aix-en-Provence, chef à domicile

Mannequin photo sollicitée par de grandes agences, Marion choisit finalement une carrière derrière les fourneaux. Elle tient sa passion pour la cuisine de son grand père. Maître Boucher, il a transmis à Marion son savoir-faire culinaire et son amour des bons produits. Après 10 années en tant que seconde de cuisine dans des restaurants étoilés, récemment passée chef de cuisine, elle décide de lancer son propre établissement à Aix-en-Provence avec son conjoint.

 

2 - Guillaume Sanchez

26 ans, Paris, chef gérant du "Nomos" - 15 rue André del Sarte, 75018 Paris

Une personnalité de feu, un look rock n' roll, des tatouages jusque sur le visage… A l'origine, Guillaume Sanchez est un chef pâtissier réputé : double médaillé du concours du meilleur apprenti de France, il a oeuvré plus de 10 ans dans les plus grandes maisons (Ladurée, Dalloyau, Pierre Hermé…). En 2015, il décide d'ouvrir un restaurant sur un coup de tête sans aucune formation en salé. Très vite c'est la réussite : en moins d'un an, il est nommé "talent de l'année" par Gault&Millau et son restaurant affiche complet. Pour lui, chaque plat est "un point de vue". En cuisine il aime improviser et dérouter avec des alliages surprenants. Ce surdoué atypique se revendique de la nouvelle génération qui veut donner un coup de fouet à la cuisine française.

 

3 - Kelly Rangama

28 ans, Puteaux, chef du restaurant "Le Boutary" - 25 rue Mazarine, 75006 Paris

Kelly est originaire de l'île de la Réunion, elle y a vécu jusqu'à ses 17 ans. C'est son père avec qui elle préparait les repas du dimanche, qui lui a transmis sa passion pour la cuisine. Après 10 ans dans le milieu de la restauration, elle est aujourd'hui chef dans un restaurant gastronomique. Kelly est une compétitrice dans l'âme et rêve de remporter "Top Chef" pour représenter la Réunion d'un point de vue culinaire et devenir la fierté de l'île. Créative et technique, elle revendique une cuisine aux touches féminines dans le plus grand respect des classiques de la gastronomie française avec une note épicée et colorée en hommage à son père.

 

4 - Maximilien Dienst

23 ans, Marloie (belgique), chef de cuisine "Les pieds dans le Plat" - Rue du centre 3, 6990 Hotton, Belgique

Plus jeune étoilé de Belgique, Maximilien n'est pas du genre à tourner "7 fois sa langue avant de parler". Ce provocateur est sans filtre autant en cuisine que dans la vie ! Il travaille à quatre mains avec son père dans leur restaurant en Belgique, et ont ensemble remporté 1 étoile, ce qui fait de Maximilien le plus jeune chef étoilé de Belgique. Il définit sa cuisine comme une cuisine de bistrot de campagne gastronomique. Très mauvais perdant, Maximilien veut à tout prix gagner "Top Chef".

 

5 - Giacinta Trivero

25 ans, Rome (italie), gérante de l'Hotel Princess à Rome - Via A. Ferrara 33, 00165 Roma, Italie

Giacinta a un caractère affirmé et sait se faire respecter. Cette italienne au sang chaud a grandi dans l'ambiance de la restauration et de l'hôtellerie grâce à sa famille. C'est ce qui lui a permis de développer sa passion pour la cuisine depuis toute petite. Giacinta a interrompu il y a quelques mois sa carrière en cuisine pour reprendre l'affaire familiale et gérer l'hôtel. Désormais prête à regagner les cuisines, participer à "Top Chef" est pour elle la chance de sa vie ! En vraie italienne, elle aime les produits régionaux qu'elle sublime avec finesse. Son objectif professionnel est d'ouvrir son propre restaurant ou concept gastronomique.

 

6 - Alexandre Spinelli

25 ans, Eze-sur-Mer, 1er chef de partie "La Chèvre d'Or", 2 étoiles Michelin - Rue du Barri, 06260 Eze Village

Il y a 3 ans à peine, Alexandre travaillait dans des restaurants de plage. Sans diplôme, il a gravi les échelons avec une rage de vaincre incroyable, et l'envie de montrer à ceux qui ne croyaient pas en lui ce dont il est capable. Fort de son expérience dans un restaurant 2 étoiles, ce grand sensible revendique une gastronomie pure et dure et souhaite à l'avenir ouvrir un restaurant dans le Var.

 

7 - Alexis Delassaux

28 ans, Paris, chef gérant "Luz Verde" - 24 rue Henry Monnier, 75009 Paris

Alexis est précoce. Après avoir travaillé dans les plus grandes maisons (Shangri La, Royal Monceau), il décide de rompre avec les codes des grandes maisons en lançant son propre restaurant : le Luz Verde. Il y élabore une cuisine bistronomique d'inspiration mexicaine. Très bien accueilli par la critique culinaire, c'est rapidement un succès. Mexicain par sa mère et Français par son père, il s'inspire de la cuisine de ses origines pour apporter de l'originalité dans ses plats. Il définit sa cuisine comme gastronomique franco-mexicaine.

8 - Julien Wauthier

33 ans, Jambes (belgique), chef "La plage d'Amée" - Rue des Peupliers 2, 5100 Namur, Belgique

Julien ne vit que pour la cuisine. Avec un caractère bien trempé, Julien ne passe pas par quatre chemins pour se faire entendre ou comprendre. Compétiteur, obstiné et solitaire, Julien aime être seul devant sa planche. En groupe ou face aux chefs, Julien compte bien mener la danse et pas l'inverse. Le jeune belge aime la cuisine technique et les grands classiques ; il aime particulièrement exprimer sa créativité à travers des dressages originaux. Son objectif après "Top Chef" est d'étoiler le restaurant dans lequel il est chef aujourd'hui.

 

9 - David Grémillet

23 ans, Poissy, sous-chef et membre de la direction de l'hôtel-restaurant 4 étoiles "L'Esturgeon" - 6 cours du 14 Juillet, 78300 Poissy

David est un grand habitué des compétitions : lauréat du Meilleur apprenti de France en 2010, espoir de la fondation Paul Bocuse en 2011, lauréat du Trophée Bernard Loiseau en 2016. Ayant travaillé très jeune dans l'hôtel familial 4 étoiles "La Chaumière" à Honfleur, cette bête de concours veut faire "Top Chef" pour montrer à son père qu'il a les épaules pour reprendre l'affaire familiale.

 

10 - Franck Pelux

28 ans, Pékin (chine), chef exécutif au "Temple" - 23 Shatan N St, Dongcheng Qu, Beijing Shi, Chine, 100009

Fils de restaurateurs, ses parents l'ont emmené dans les plus grands restaurants gastronomiques pour développer son palais. Depuis très jeune c'est une évidence : il sera cuisinier. Compétiteur au fort caractère, Franck est un acharné de travail et recherche toujours la perfection au point de n'avoir travaillé que dans des restaurants étoilés. Aujourd'hui chef exécutif de Temple, sa soif d'excellence justifie un parcours impeccable. Sa cuisine plutôt classique est raffinée, créative avec toujours une grande part de féminité.

 

11 - Jérémie Izarn

27 ans, Tencin, chef gérant "La Tour des Sens" - Route du Moulin, 38570 Tencin

Jérémie aime les concours et aime se mesurer aux autres. Il s'est d'ailleurs déjà retrouvé confronté à Philippe Etchebest lors du concours Un des Meilleurs Ouvriers de France. Il avait alors complètement perdu ses moyens et avait échoué. Autodidacte, Jérémie propose une cuisine gastronomique créative. Il est passionné des produits du terroir de sa région et ose toujours des nouvelles techniques de cuisine qui l'amèneront, espère-t-il, à décrocher des étoiles pour son restaurant.

 

12 - Jean-François Bury

34 ans, Nanterre, chef exécutif chez Butard Enescot - 308 rue du Président Salvador Allende, 92700 Colombes

Ayant été dans de grandes maisons auparavant et étant devenu traiteur aujourd'hui, Jean-François a besoin de se remettre en question. Sa parfaite maîtrise de la cuisine traditionnelle avec une note de modernité et de créativité lui ont permis de décrocher le titre de "Champion du monde Traiteur 2015". Il défend bec et ongle l'univers des traiteurs qui peuvent être, selon lui, au moins aussi créatifs voire plus que certains restaurants renommés. Ce concours lui permet aussi de se mesurer aux autres pour voir ce qu'il vaut. Il souhaite à l'avenir prendre une place de chef exécutif dans un grand palace parisien et se présenter au concours du Meilleur Ouvrier de France.

 

13 - Thomas Letourneur

29 ans, Meudon, chef privé de direction

Thomas a grandi dans les cuisines de son père, restaurateur à Versailles. Mais n'ayant pas la même cuisine que son père - la sienne étant plus épurée - il n'a jamais voulu reprendre le restaurant familial. Thomas compte se battre jusqu'au bout pour atteindre la finale, il espère que sa délicatesse et sa créativité séduiront le jury. Thomas travaille une cuisine française modernisée. C'est un jeune chef charmeur et contemporain à la cuisine inventive, brute et féminine qui a connu les grandes maisons et l'exigence d'une clientèle de luxe. Très ambitieux, Thomas souhaite ouvrir bientôt son restaurant et décrocher des étoiles.

 

14 - Mickaël Riss

23 ans, St Sorlin-en-Valloire, chef de cuisine "L'Auberge du Moulin" - 15 place des Gauds, Le Moulin, 26210 Saint-Sorlin-en-Valloire

D'un tempérament blagueur, Mickaël a une énergie à revendre et évacue son stress avec des blagues. Désormais Mickaël veut se tester et prendre des risques pour se démarquer des autres. L'envie de devenir un grand chef est très forte chez cette tête brûlée qui n'a peur de rien, ni de personne. Sa cuisine est semi-gastronomique, simple et efficace, il porte un soin tout particulier à peaufiner ses dressages.

 

15 - Carl Dutting

30 ans, La Roquette-sur-Siagne, gagnant d'Objectif Top Chef 2016, manager d'un magasin de vêtements et commis du restaurant "L'Intemporelle" - 484 avenue de la République, 06550 La Roquette-sur-Siagne

Après une formation d'un an chez Ferrandi, il déménage dans le Sud avec sa famille. Faute de trouver du travail en cuisine, il devient responsable d'un magasin de vêtements mais travaille néanmoins dans la cuisine d'un restaurant en extra tous les week-ends. Sa victoire dans "Objectif Top Chef" lui a permis de prendre confiance en lui. Désormais il n'a plus aucun doute, sa place est en cuisine ! Très motivé, il espère séduire une nouvelle fois le jury avec sa cuisine traditionnelle de style bistronomie.
Journal & Magazine
N° 3786 -
25 novembre 2022
N° 3785 -
12 novembre 2022
SOS Experts
Une question > Une réponse
Gestion en fiches pratiques
par Jean-Philippe Barret et Eric Le Bouvier
Services