Actualités
Accueil > Actualités > Restauration

La France championne du monde de pâtisserie

Restauration - mardi 24 janvier 2017 01:27
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question / Ajouter un commentaire Partager :

Lyon (69) La France s'est imposée lors de la 15e édition de la coupe du monde de la pâtisserie, rendez-vous international de référence de la profession, créée par Gabriel Paillasson en 1989, qui vient de se dérouler à Lyon dans le cadre du Sirha.



Intense émotion comme à chaque remise de prix, mais l'équipe de France a été particulièrement sur des charbons ardents. Au bout des 10 heures de compétition devant un parterre de supporters très actifs, les candidats devaient présenter une pièce artistique en chocolat, 3 entremets au chocolat, une pièce artistique en sucre avec une fleur en sucre tiré, une pièce artistique en glace hydrique sculptée, 3 entremets glacés aux fruits et 15 desserts à l'assiette. Un marathon avec de nombreux risques qu'il faut éviter et des aléas qu'il faut arriver à rectifier. 

Comme chaque équipe, celle de la France, composée d'Etienne Leroy, sous-chef pâtissier à l'Hôtel du Cap Eden Roc, Bastien Girard, chef et responsable développement chez Potel & Chabot, 2e prix du Trophée Pascal Caffet en 2013, et Jean-Thomas Schneider, chef pâtissier consultant et vice-champion du monde glacerie en 2012, en a connus. Une équipe sous la direction de Marc Rivière, lauréat en 2009 et chef pâtissier chez Potel & Chabot, qui déclarait à l'issue de la performance française : « Première satisfaction, nous avons fini dans les temps. Un concours comme celui-là, ce sont des mois de travail acharné, alors quand quelques petites choses ne sont pas comme on l'espérait, c'est décevant. Comme le tube en chocolat qui s'est brisé à cause de la chaleur, mais nous avons rattrapé ces détails et les dégustations se sont bien passées. Nous espérons faire la différence ». 

Une analyse qu'ont partagée les membres du jury qui a attribué à la France non seulement le prix du Vase de Sèvres, offert par Monsieur le Président de la République pour la meilleure note de présentation du buffet et la première place du podium avec l'or. Ovations à tout rompre, des cris et des pleurs ont suivi l'annonce des résultats. L'équipe japonaise composée de Takahiro Komai, Yoshiaki Uezaki et Takao Yamamoto, remporte la médaille d'argent. L'équipe suisse, Cédric Pilloud, Jorge Cardoso et Jean-Baptiste Jolliet, décroche le bronze.

La coupe du Monde de la pâtisserie, à laquelle participaient 22 nations à l'issue d'un processus de qualification qui a duré 2 ans, a intégré deux modifications pour cette édition. Côté sucre, le comité d'organisation présidé par Philippe Rigollot, a introduit une obligation supplémentaire : une fleur en sucre dans la pièce artistique, au choix rose, oeillet ou orchidée. Autre changement, les artistes du chocolat devront, eux, réaliser leurs sculptures avec un moulage en creux et non plus en chocolat plein. Une décision qui permet de réduire considérablement la quantité de matière première dévolue à la pièce artistique et éviter le gaspillage. En contrepartie, les risques de casse jusqu'à la dernière minute augmentent. Les pâtissiers ont fourni un travail et un spectacle qui méritaient bien tous les encouragements et les applaudissements recueillis lundi soir. 

Nadine Lemoine
22 pays en lice
Belgique
Danemark
Suède
Maroc
Algérie
Tunisie
Argentine
Mexique
Chili
Malaisie
Inde
Indonésie
Corée Du Sud
France
Japon
Royaume-Uni
Singapour
Taïwan
Usa
Wild Card : Suisse, Brésil, Egypte
Journal & Magazine
Services