×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Restauration

L'assiette du Bocuse d'or 2017 sera 100% végétale

Restauration - mercredi 30 novembre 2016 09:29
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :
Article réservé aux abonnés


Assiette 100 % végétale réalisée par le Comité International d'Organisation du Bocuse d'Or.
Assiette 100 % végétale réalisée par le Comité International d'Organisation du Bocuse d'Or.

Dans sa quête d'une cuisine en phase avec son temps, le Bocuse d'Or, à l'occasion de ses 30 ans, a décidé de mettre en lumière le végétal. Les candidats de la finale 2017 devront, pour le thème assiette, réaliser une création 100 % végétale, composée exclusivement de fruits, légumes, céréales, graines ou légumineuses. Ainsi, en complément du thème plateau, le poulet aux crustacés, les candidats ont un mois pour imaginer une assiette 100 % végétale, à partir d'une liste de produits proposés sur le Marché Metro et éventuellement 2 produits originaires de leur pays. « La cuisine ne peut qu'être belle quand elle nous rapproche de la nature », dit Régis Marcon, président du Comité International d'Organisation du Bocuse d'Or. Rendez-vous au Bocuse d'Or les 24 et 25 janvier 2017 au Sirha à Eurexpo Lyon.
Journal & Magazine
N° 3791 -
03 février 2023
SOS Experts
Une question > Une réponse
Droit et réglementation en CHR
par Pascale Carbillet
Services