×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Restauration

Anne-Sophie Vasselin et Susanna de Matos, deux femmes de tête au service du Five Seas Hotel

Restauration - mardi 13 décembre 2016 12:15
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :
Article réservé aux abonnés

Cannes (06) Âgées respectivement de 24 et 25 ans, les deux professionnelles apportent une vision moderne du service en salle au sein du restaurant gastronomique Sea Sens, dirigé par Arnaud Tabarec. Leur valeur commune : le respect de l'humain.




L'une, Anne-Sophie Vasselin, est directrice de la restauration, et l'autre, Susanna De Matos, maître d'hôtel, mais toutes deux partagent une même ambition au sein de l'hôtel Five Seas Hotel, à Cannes (Alpes-Maritimes) : celle de produire un service d'excellence et de faire vivre une expérience rare et exceptionnelle à leurs clients. Leur arrivée au Sea Sens auprès du chef étoilé Arnaud Tabarec les a surtout unies autour d'une valeur commune et essentielle dans leur métier : le respect de l'humain. "Ici, la cuisine et la salle ne forment qu'une seule et même équipe", scande le chef. Et le résultat est là : la cohésion se reflète entre ces deux filles de restaurateurs, qui mettent un point d'honneur à travailler en transparence et en encourageant leurs équipes pour tirer le meilleur de chacun. 

Susanna De Matos, 25 ans, a voulu s'essayer à la restauration gastronomique, car "elle exige plus de précision et d'excellence". Après une alternance auprès de Jean-Pierre Billoux à Dijon, elle débarque au Grand Hotel de Cannes où elle officie en salle. Une étape dans la tea-room du restaurant Sketch de Pierre Gagnaire à Londres la propulse rapidement assistante manager et lui permet de parfaire son anglais. "J'avais cette volonté d'évoluer, d'approfondir mes connaissances." En 2015, elle quitte Londres et rencontre alors Arnaud Tabarec et Anne-Sophie Vasselin qui la recrutent immédiatement en tant que maître d'hôtel. "Le choix a été évident pour nous, explique cette dernière, elle a cet équilibre entre le comportement pour répondre aux attentes des clients et l'envie, la passion, les valeurs que l'on souhaite communiquer. Elle a aussi ce potentiel d'upsell [ventes additionnelles] que nous recherchons." Recommandée par Anne-Sophie Vasselin, elle a présenté le 28 novembre le concours du meilleur maître d'Hôtel de la Côte d'Azur. Cette compétition, elle l'a préparée avec le soutien de toute l'équipe, notamment avec "Anne-Sophie sur les questions commerciales et le sommelier sur la découverte des vins", explique la jeune maître d'hôtel.

 
"Avoir l'air décontracté tout en visant l'excellence"

Ici, "on ne se sent pas contrôlé, on travaille tous en confiance, ajoute Susanna De Matos. Dans un restaurant gastronomique, le challenge est d'avoir l'air décontracté tout en visant l'excellence", poursuit-elle. Et ce challenge anime les deux femmes. "Nous avons une conception moderne du métier. Le client doit être à l'aise, pas se sentir oppressé par un service trop protocolaire", avance Anne-Sophie Vasselin, 25 ans. Pour que la cohésion soit réelle, on ne passe pas les commandes par ordinateur. La salle se déplace en cuisine et on communique." "On doit comprendre le client et adapter notre approche à ses attentes", complète Susanna De Matos.

Pour Anne-Sophie Vasselin, 24 ans, responsable F&B passée par le Grand Hotel du Cap Ferrat où le protocole est important, une vision avant tout humaine et attentive du service est la clef du succès, car "maîtriser les techniques est une base dans un 5 étoiles, mais le client attend de l'empathie. Pour plus d'efficacité et de productivité, mon objectif est de donner plus de repères à l'équipe, en répartissant les rôles au mieux", poursuit-elle. Un défi personnel pour la directrice de la restauration, dont les bureaux ne sont pas situés dans l'hôtel : "Je privilégie toujours le téléphone ou je me déplace plutôt que de communiquer par écrit. Je veux être là si les collaborateurs ont besoin de moi, pour qu'ils n'hésitent pas à me solliciter."


Vanessa Guerrier-Buisine
Journal & Magazine
N° 3763 -
07 janvier 2022
N° 3761 -
10 décembre 2021
SOS Experts
Une question > Une réponse
E-réputation : gérer ses avis clients en ligne
par Thomas Yung
Services