×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Restauration

Coline Faulquier fait carton plein

Restauration - lundi 17 octobre 2016 09:20
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :
Article réservé aux abonnés

Marseille (13) La finaliste de la dernière saison de Top Chef a ouvert son restaurant, La Pergola, à Marseille.



L'effet Top Chef a donné des ailes à Coline Faulquier. "Cette émission offre beaucoup de visibilité et permet des rencontres qu'on aurait mis plus de temps à faire ou qu'on n'aurait jamais faites. C'est un accélérateur de carrière", glisse-t-elle. La jeune chef à domicile, qui rêvait d'ouvrir son établissement depuis plusieurs années, a donc décidé de franchir le pas, non sans audace. Avec l'aide de son compagnon et associé Julien Costa, elle transforme ainsi son laboratoire de production en un restaurant aux allures de loft. La Pergola a ouvert ses portes le 7 mars, au fond d'une impasse, dans le quartier excentré et peu animé de la Madrague-ville à Marseille.

Trois semaines après, l'établissement draine déjà la clientèle d'affaires du quartier : architectes, avocats… Le 18 avril, la finale de Top Chef précipite le cours des choses. "Il y avait tellement de réservations que c'était ingérable. On avait 70 appels en absence pour 50 places assises, se souvient l'intéressée. On a gagné immédiatement une clientèle fidèle qu'on aurait mis un ou deux ans à acquérir."

Viser l'étoile

Depuis, l'enseigne affiche quasiment complet à chaque service. Sa cuisine aux influences méditerranéennes, jugée "subtile et féminine" par la clientèle, joue sur les produits de la mer, les herbes, les végétaux et les textures. Au déjeuner, l'ardoise renouvelée quotidiennement propose deux entrées, deux plats et deux desserts (entre 19 et 37 €). Le vendredi soir, la clientèle peut choisir entre deux menus plus gastronomiques (à 43 et 63 €). Selon l'inspiration du jour, on pourra par exemple goûter à un sablé au parmesan et sa duxelles de champignons, ou encore un pagre, son risotto épeautre, carottes, agrumes et émulsion de persil.

L'adresse bénéficie déjà de deux toques sur le site du Gault&Millau. Mais la chef ne compte pas en rester là : "Je reste très ambitieuse, et mon objectif est de devenir étoilée et de passer le concours de MOF. Cela ne se fera pas en un jour…"

Violaine Brissart
Journal & Magazine
N° 3790 -
20 janvier 2023
SOS Experts
Une question > Une réponse
Droit du travail en CHR (+ modèles de contrats et fiches de paie)
par Pascale Carbillet
Services