×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Restauration

Sur Netflix, quatre chefs français passent à table

Restauration - vendredi 2 septembre 2016 14:49
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :
Article réservé aux abonnés

La troisième saison de la série documentaire Chef's Table, créée par l'américain David Gelb, est consacrée à Alain Passard, Michel Troisgros, Adeline Grattard et Alexandre Couillon.



Après avoir suivi des chefs cuisinier à travers le monde (Massimo Bottura, Magnus Nilsson, Dan Barber…), la saison 3 de Chef's Table se focalise sur la France. Diffusée sur le site de vidéos à la demande Netflix à partir de ce soir, la série documentaire s'attache à suivre le quotidien d'un chef et à comprendre les mécanismes de son savoir-faire et de sa créativité. Pour son créateur, David Gelb, tourner en France était un rêve devenu réalité : "L'importance de la cuisine française dans l'histoire de la gastronomie n'a pas d'équivalent. Nous n'aurions jamais pu rendre totalement justice à la tradition culinaire française en un seul épisode. Nous avons donc décidé de nous pencher sur quatre chefs, chacun représentant une approche inédite et un moment différent dans le paysage culinaire français." Les quatre épisodes sont consacrés à Alain Passard, Michel Troisgros, Adeline Grattard et Alexandre Couillon. Sur l'île de Noirmoutier (Vendée), ce dernier a eu un choc : "Je connaissais les deux saisons et le doc Jiro dreams of sushi, que je trouvais exceptionnels. L'année dernière, la production m'a appelé pour me dire qu'elle viendrait tourner. J'ai cru que c'était une blague… Pourquoi moi ?"

Des journées intenses

En octobre dernier, pendant quinze jours, l'équipe de tournage (douze personnes) est présente de 7 heures à minuit pour tout filmer. Devant la caméra, Alexandre Couillon se rend compte que ce n'est pas son métier, mais il essaie de se dévoiler, "tout en marchant sur des oeufs", comme il dit. "Je vais découvrir l'épisode le 2 septembre, j'espère que je n'ai pas fait trop de boulettes", s'inquiète le chef, installé depuis dix-huit ans sur l'île. "À l'époque, aucun journaliste ne venait ici pour parler de cuisine. En 2007, on a eu une étoile Michelin et heureusement, sinon on serait partis. On travaille deux mois et demi dans l'année. C'est une histoire qui se construit depuis que Céline et moi avons respectivement 22 et 23 ans." Le chef est heureux pour l'île et ses commerces, ses proches et ses collaborateurs. "Cela va être vu dans le monde entier. On m'a dit que ça avait pour effet de faire venir des gens depuis l'autre bout du monde, parce qu'ils nous ont vus sur Netflix. Je suis content que les jeunes voient ça. Ce sera à eux de faire ce métier ensuite. Il faut en avoir envie ! Pour moi, ça ne changera rien. Je continuerai à me lever, à aller au jardin et à être là, tout le temps."

Caroline Mignot
Journal & Magazine
N° 3791 -
03 février 2023
SOS Experts
Une question > Une réponse
Implanter et gérer votre restaurant
par Jean Gabriel Du Jaiflin
Services