×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Restauration

Christophe Schmitt vise l'étoile à L'Almandin

Restauration - mardi 23 août 2016 17:14
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :
Article réservé aux abonnés

Saint-Cyprien (66) Le nouveau chef du restaurant gastronomique de l'Hôtel de la Lagune a été recruté avec l'ambition d'égaler Jean-Paul Hartmann, distingué par Michelin à cette même table.




Christophe Schmitt : 'Je n'ai fréquenté que des étoilés dans mon parcours.'
© Francis Matéo
Christophe Schmitt : 'Je n'ai fréquenté que des étoilés dans mon parcours.'

Christophe Schmitt a commencé sa carrière avec Émile Jung au Crocodile (Strasbourg), après l'école hôtelière du CEFPPA d'Illkirch. Il passe ensuite un an avec Hubert Maetz à l'Hostellerie du Rosenmeer, puis trois ans chez Jacques Lameloise, épaule Davy Tissot à la Villa Florentine, fait un bout de chemin avec son ami Olivier Elzer… avant de goûter à l'expérience parisienne durant sept ans au Diane, le restaurant du Fouquet's, jusqu'à décrocher une étoile Michelin en 2012.

Si l'on ajoute au tableau le prix culinaire Taittinger France et international obtenu la même année par le jeune chef, aujourd'hui âgé de 32 ans, on comprend que le parcours de Christophe Schmitt justifie déjà une certaine ambition gastronomique. Et c'est notamment pour cette raison que le chef vient d'être recruté par Xavier Lormand, responsable du groupe familial Roussill'hôtel, pour officier au piano de l'Almandin, le restaurant de l'Hôtel de la Lagune à Saint-Cyprien (Pyrénées-Orientales).


"Pas plus de trois saveurs dans un plat"

"Je suis arrivé avec l'objectif de récupérer au plus vite l'étoile Michelin que Jean-Paul Hartmann avait déjà décrochée ici", confirme sans détour Christophe Schmitt. Et pour atteindre ce but, le chef a des idées claires. "J'ai une règle d'or qui me vient de mes anciens chefs : pas plus de trois saveurs dans un plat". 

Le chef propose une cuisine "simple et lisible", presque rassurante, avec cette touche personnelle d'originalité qui s'exprime à travers le choix des condiments, des sauces et des températures maîtrisées : "J'adore les cuisions et assaisonnements justes." Une cuisine aussi très locale, puisque la plupart des producteurs sont à moins de cinquante kilomètres à la ronde (agneau catalan, rougets et sardines de Méditerranée, petits producteurs de Saint-Cyprien pour les tomates et les pousses de fenouil...). Avec évidemment un respect des produits dont témoignent notamment les cuissons lentes. Un penchant qui a permis au nouveau chef de l'Almandin d'atteindre l'an dernier la finale du concours de meilleur ouvrier de France. 

Francis Matéo
Journal & Magazine
N° 3791 -
03 février 2023
SOS Experts
Une question > Une réponse
Gestion en fiches pratiques
par Jean-Philippe Barret et Eric Le Bouvier
Services