×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Restauration

Chloé Guerin et Pierre Guillouet se lancent Aux Planches

Restauration - lundi 29 août 2016 15:18
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :
Article réservé aux abonnés

Cagnes-sur-mer (06) Pas de chichis ou d'esprit lounge dans ce nouvel établissement de front de mer, mais une culture du produit et un accueil soigné, chaleureux et simple.




À seulement 26 ans, Chloé Guerin et Pierre Guillouet ont fait le pari de quitter leur région et leur réseau pour ouvrir leur première affaire. Pour autant, rien n'a été laissé au hasard, Chloé Guérin a fait ses classes à Thonon-les-Bains (Haute-Savoie) et a déjà jonglé entre hébergement et restauration. Pierre Guillouet a cotoyé les cuisines de bistrot à l'image de Francotte à Lyon et l'Alban Chambon à Bruxelles. En 2015, ils ont participé à l'ouverture d'un restaurant en Haute-Loire, où ils ont créé une carte et fidélisé la clientèle. 

Aux Planches, à Cagnes-sur-Mer, incarne leur nouveau challenge, leur première affaire, loin de leurs habitudes. Pierre Guillouet souhaite "travailler le produit brut, sans trop le déstructurer, à travers une cuisine française, dans l'esprit du bistrot authentique". Une carte traditionnelle mais courte, complétée par une offre de burgers et de planches apéritives, leur a rapidement permis de séduire la clientèle locale et les touristes. "Les clients ont été assez durs à notre arrivée, mais très rapidement, ils ont adhéré à la cuisine de Pierre. Nous avons déjà des habitués", se réjouit Chloé Guérin. Les hôteliers à proximité recommandent l'établissement à leurs clients, ce qui a permis aux restaurateurs d'atteindre rapidement un taux de remplissage satisfaisant.

 

Remises en état imprévues

L'acquisition aurait toutefois pu laisser un goût amer au jeune couple, puisque les déconvenues se sont enchaînées. Enthousiasmés par ce premier investissement, ils n'avaient pas prêté attention à certains détails et ont dû gérer rapidement des remises en état imprévues avant l'ouverture, le 6 juillet dernier. Problèmes d'électricité, plomberie vétuste, cuisine défectueuse, manque d'hygiène, communication sporadique avec la vendeuse… ont été contrebalancés par des artisans bienveillants, qui ont rapidement remis l'établissement d'aplomb, et une clientèle attachante. "Nous sommes sur une moyenne de 20 couverts le midi et 40 à 50 couverts le soir, pour 30 € de ticket moyen et une capacité de 70 places, terrasse et salle confondues", précise Pierre Guillouet.

Vanessa Guerrier-Buisine
Journal & Magazine
N° 3756 -
01 octobre 2021
SOS Experts
Une question > Une réponse
Implanter et gérer votre restaurant
par Jean Gabriel Du Jaiflin
Services