×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Restauration

Ça donne envie de râler, édito du journal du 19 août

Restauration - jeudi 18 août 2016 14:24
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :
Article réservé aux abonnés



On souhaiterait, au coeur de la saison, avoir des motifs de satisfaction, se réjouir d'une fréquentation en hausse et d'une consommation à l'image du moral de vacanciers heureux. Mais les chiffres sont tombés et ils ne suscitent pas l'euphorie. Si, contre toute attente et malgré - déjà - des attentats, l'Hexagone avait battu son record de fréquentation en 2015 avec 84,5 millions de visiteurs, il va falloir réviser nos ambitions à la baisse. C'est officiel, en juillet, le nombre de nuitées internationales a chuté de 10 % en moyenne sur tout le territoire par rapport à l'année dernière. Sans surprise, Paris et la Côte d'Azur ont le plus souffert. Un million d'euros a été confié à Atout France pour lancer une campagne de promotion afin de contrebalancer l'image négative qui nous colle à la peau depuis des mois. Côté syndicats, on réclame plus de moyens.

Il y a aussi l'affaire Patrick Brun, gérant du restaurant le Phénix à La Valette-du-Var, qui écope d'une amende de 187 000 € infligée par le centre commercial dans lequel il est implanté puisqu'il a osé fermer son établissement le 14 juillet. S'installer dans un centre commercial assure, a priori, une fréquentation, mais il y a aussi des contraintes. Patrick Brun vient d'en faire l'amère expérience. Le montant de l'amende laisse toutefois sans voix.

Reste les impôts payés par Airbnb en France : 70 000 € en 2015. La plateforme de location d'appartements sait jouer de l'optimisation fiscale. Là encore, on se demande comment c'est possible. Et on a envie de râler.

Nadine Lemoine
Journal & Magazine
N° 3760 -
26 novembre 2021
N° 3759 -
13 novembre 2021
SOS Experts
Une question > Une réponse
Informatique et nouvelles technologies en CHR
par Thierry Longeau
Services