×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Restauration

Gérald Passedat ouvre un nouveau restaurant à Marseille

Restauration - mardi 5 juillet 2016 10:24
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :
Article réservé aux abonnés

Marseille (13) Après Le Petit Nice et ses 3 étoiles Michelin, Gérald Passedat a investi le Mucem (3 points de restauration) et le voilà, au coeur des Docks de Marseille avec Albertine.



Gérald Passedat a le sens de la famille. Il avait déjà rendu hommage à sa grand-mère au travers de son plat devenu emblématique le Loup Lucie Passedat. Aujourd'hui, en baptisant son nouveau restaurant Albertine, c'est à sa maman, disparue il y a quelques semaines, qu'il le dédie. C'est aussi un clin d'oeil à son grand-père qui travaillait sur les docks et qui l'y emmenait parfois. « Je suis là grâce à eux », glisse le chef. Ces fameux docks de Marseille où étaient stockées les marchandises au XIXème siècle ont été réhabilités à l'automne dernier en conservant le charme de cet espace historique de 365 m de long, avec 4 cours intérieures et 52 portes. Dans ce quartier en pleine mutation qui attire les grandes entreprises et les commerces, la restauration se développe. Aussi, Gérald Passedat n'a pas hésité longtemps lorsque l'opportunité de s'y installer s'est présentée il y a trois ans. 

Un restaurant gastronomique

« Albertine est un petit Petit Nice », dit clairement Gérald Passedat. Ce n'est pas un bistrot chic, c'est un restaurant gastronomique. « Je voulais un endroit intime où l'on puisse traiter des affaires, être au calme, où l'on offre une cuisine gastronomique abordable, des plats créatifs composés de produits issus de la pêche durable, des légumes bio… les mêmes fournisseurs locaux que Le Petit Nice, la même volonté d'être ancré dans ce terroir », explique le chef 3 étoiles qui ne cache pas son ambition d'en décrocher une dans ce nouvel établissement « si on le mérite ».
Le décor réalisé par Thierry Lombardi & Pascale Bartoli (Architecture 54) évoque une bastide de l'arrière-pays avec ses pierres apparentes, joue avec le bleu de la Méditerranée, le vert pour la terre et les paravents en paille cannés qui structurent l'espace. 40 places assises dans un univers sobre, nappe blanche, pas de musique et moquette pour limiter le bruit.
Dans l'assiette ? Poisson de ligne tamisé (plus fin que le tartare) vinaigrette pomme verte ou traité comme une carbonara relevé de poutargue et de pélamides séchées maison, totènes (petits calamars) striés au teppan, purée de chou-fleur, matcha et jus d'épinard, mais aussi une viande : contre-filet de boeuf Simmental maturé 21 jours, beurre d'algues aux agrumes, panisse souflée. Au déjeuner, du lundi au samedi, 49 euros (2 plats), 59 euros (3 plats) et une offre 25 euros le plat en 25 minutes (un plat unique qui change chaque semaine) qui rencontre déjà un beau succès. Le soir, du jeudi au samedi, 59 euros (3 plats) ou menu carte blanche (5 plats) à 79 euros. En cuisine, Eric Maillet occupe sa première place de chef. Il est passé par Le Petit Nice, où son père Denis Maillet officie comme chef du restaurant 3 étoiles. A ses côtés, le second Tristan Berthelot et en salle, Yvette Louis-Xavier. 5 en cuisine (flambant neuve) et 3 en salle, l'équipe est jeune et motivée. Gérald Passedat a un faible pour Albertine, ce premier pas vers Le Petit Nice.

Nadine Lemoine
Journal & Magazine
N° 3790 -
20 janvier 2023
SOS Experts
Une question > Une réponse
Gouvernantes et service hôtelier
par Corinne Veyssière
Services