×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Restauration

Gordon Ramsay revisite la brasserie de l'Intercontinental Bordeaux - Le Grand Hotel

Restauration - mercredi 15 juin 2016 16:00
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :
Article réservé aux abonnés

Bordeaux (33) Étoilé au restaurant gastronomique Le Pressoir d'argent, le chef écossais poursuit son lifting de la restauration de l'établissement.



Après voir repris Le Pressoir d'argent, le restaurant gastronomique de l'Intercontinental Bordeaux - Le Grand Hotel, et y avoir accroché une étoile Michelin, Gordon Ramsay imprime sa marque depuis le 8 juin au Bordeaux, la brasserie de l'établissement. Au quotidien, la partition culinaire est assurée par Alex Thiebaut, 32 ans. Cet Alsacien au parcours jalonné d'établissements étoilés est depuis six ans un fidèle du groupe Gordon Ramsay. "La carte a été travaillée avec Gordon Ramsay, sa consultante Clare Smyth, et avec Gilad Pelad et Arthur Fèvre chef et chef-pâtissier du Pressoir d'argent", explique l'ancien chef de cuisine du restaurant Maze à Londres. Différentes propositions permettent de se restaurer 7 jours sur 7, de 7 heures à 23 heures, dans le décor imaginé par Jacques Garcia. Au déjeuner uniquement, le menu-carte propose des formules : entrée et plat à 32 €, plat et dessert à 29 €, trois plats à 39 €. La carte principale, semblable à un classieux sous-main de bureau, aligne les plats signatures de Gordon Ramsay : le boeuf Wellingthon (79 € pour deux), la salade Caesar (en entrée à 15 € ou en plat à 21 €). S'y glissent des icônes british : des burgers - dont un Rossini foie gras poêlé, truffe, comté, marmelade d'oignon au vin rouge (29 €) - et un Fish & chips (25 €).

Les produits du Sud-Ouest en première ligne

Les mets font la part belle aux spécialités du cru : huîtres, escargots, foie gras, poissons de la criée. Le souci de la perfection se lit aussi bien dans le contenu de l'assiette que dans d'étonnantes présentations. On vise la perfection avec une brigade de seize personnes dont deux seconds, le Français Nicolas Zéaro, 32 ans, et l'Autrichien Patrick Nagel, lui aussi arrivé du Maze. Le sucré et les pains émanent d'Arthur Fèvre, qui officie au Pressoir d'argent. "Les clients qui viennent s'attabler à la brasserie ont des exigences de 3 étoiles Michelin", relève Alex Thiébaut. Dès le premier week-end, le restaurant a été pris d'assaut, avec 170 couverts le midi et 150 le soir.

Brigitte Ducasse
Journal & Magazine
N° 3790 -
20 janvier 2023
SOS Experts
Une question > Une réponse
Accompagnement pour l'acquisition et la transmission
par Adeline Desthuilliers et Mahmoud Ali Khodja
Services