×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Restauration

Un parfum de nouveauté au Clos aux roses

Restauration - jeudi 9 juin 2016 09:39
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :
Article réservé aux abonnés

Chédigny (37) Armelle Krause et Julien Pascal viennent de reprendre ce restaurant qui anime la Touraine du sud.



Avec ses 600 habitants et ses 900 rosiers, Chédigny (Indre-et-Loire) est classé 'jardin remarquable' et attire pour cela plus de 60 000 visiteurs par an. C'est dans ce cadre qu'Armelle Krause et Julien Pascal se sont installés, il y a quelques semaines en reprenant le Clos aux roses. Ce restaurant de charme, logé lui aussi au milieu des rosiers, accueille également cinq chambres d'hôte et un point Poste. "Nous cherchions une première affaire dans un site qui avait une âme et une identité", explique le jeune couple. Au Clos aux roses, Armelle Krause peut s'exprimer en cuisine. La jeune femme est arrivée sur le tard aux fourneaux pour rejoindre Ferrandi, d'abord en CAP puis en école supérieure. Elle rejoint ensuite quelques grandes tables pour affiner sa formation ; chez Gérard Besson, puis Didier Aniès et enfin Guy Martin, avant d'arriver en Touraine chez Yoann Bourdais au XII de Luynes.

À Chédigny, le Clos aux roses avait déjà acquis une certaine réputation. "Mais nous avons voulu imposer notre style sans tout bouleverser, insistent Armelle Krause et Julien Pascal, avec une cuisine semi-gastronomique accessible au plus grand nombre. Nous proposons une formule à 15 € le midi et des menus à 30 et 40 €." "Je propose une cuisine simple, poursuit Armelle Krause, avec des produits de qualité et de terroir, et des plats qui se sont déjà imposés comme la Beuchelle à la tourangelle, le Lièvre à la royale, le Vol-au-vent et ris de veau aux écrevisses ou les Cuisses de grenouilles locales."

En quelques semaines, le Clos aux roses a trouvé sa clientèle avec un ticket moyen de 42 €. Au total l'établissement peut accueillir 90 couverts, terrasse comprise, même si le couple souhaite limiter l'accueil pour proposer une cuisine et un service de qualité. La petite entreprise emploie aujourd'hui trois salariés. Si les bons résultats du démarrage se confirment, alors Armelle Krause et Julien Pascal renforceront l'équipe pour "monter en gamme et s'imposer dans le sud de la Touraine".

Jean-Jacques Talpin
Journal & Magazine
SOS Experts
Une question > Une réponse
Gestion en CHR : outils pratiques
par Jean-Claude Oulé
Services