×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Restauration

Michelin 2016 : "Un grand honneur"

Restauration - jeudi 21 avril 2016 15:23
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :
Article réservé aux abonnés

Bordeaux (33) Le très médiatique Écossais et son chef exécutif, Gilad Peled, ont redonné son lustre à la table gastronomique du Grand Hôtel de Bordeaux.



Michel Ohayon propriétaire du Grand Hôtel de Bordeaux, 5 étoiles passé sous enseigne Intercontinental en décembre dernier, n'a pas eu à chercher bien loin un chef pour faire briller à nouveau l'étoile sur le restaurant gastronomique Le Pressoir d'argent. Dans son autre maison, le Trianon Palace à Versailles (Yvelines), se trouvait le restaurant Gordon Ramsay, doublement étoilé. C'est donc tout naturellement qu'il a fait appel au chef écossais pour reprendre la table bordelaise. La veille de l'ouverture, le 25 septembre dernier, Gordon Ramsay se montrait prudent : "L'essentiel est de faire plaisir aux clients. Le reste arrivera…" Cette première étoile, venue si vite, comble l'équipe. Le chef de cuisine Gilad Peled, 34 ans, l'assure dans un large sourire : "C'est un grand honneur. Mais notre plus grand bonheur est l'accueil des clients." Depuis l'ouverture, le restaurant affiche en effet complet et les retours sont élogieux.

"Hormis le Homard à la presse, qui a donné son nom au restaurant, tout le reste, viandes, poissons, légumes, foie gras, la truffe et le caviar sont locaux et la plupart bio", insiste le chef de cuisine. Avec Gordon Ramsay, il a sillonné l'Aquitaine en quête des meilleurs producteurs.

"Je n'ai jamais eu une équipe aussi excellente""

En salle comme en cuisine, le très haut niveau s'exprime. À l'instar d'Arthur Fèvre, 26 ans, champion de France des desserts 2011. "Je n'ai jamais eu une équipe aussi excellente", s'enflamme Gilad Pelad, dont le parcours est atypique. En 2007, il a quitté son pays, Israël, pour Londres, afin d'intégrer l'école Le Cordon Bleu. Il se forme alors à la grande cuisine classique au Gavroche, le restaurant 2 étoiles Michelin de Michel Roux. Le restaurant Gordon Ramsay, 3 étoiles, dirigé par la chef Clare Smith, lui offre son premier poste de chef de partie, et bien plus. "Travailler avec Gordon Ramsay est une expérience incroyable, confie-t-il. Son perfectionnisme est inouï et sans aucun compromis. Il m'a ouvert les yeux." Gilad Pelad a quitté le poste de chef exécutif du Relais & Château Les Sources des Alpes, en Suisse, pour rejoindre Bordeaux où sa liberté de créer des plats est entière.

Brigitte Ducasse
Journal & Magazine
N° 3791 -
03 février 2023
SOS Experts
Une question > Une réponse
Gestion en CHR : outils pratiques
par Jean-Claude Oulé
Services