×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Restauration

Le Banquet des sophistes, un bouillon de culture

Restauration - jeudi 24 mars 2016 11:29
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :
Article réservé aux abonnés

Strasbourg (67) Après être passé par le Canada et l'Angleterre, le chef alsacien Nicolas Koffel revient sur ses terres. Il tient la cuisine de la nouvelle table bistronomique créée par Murat Sancar.



"Je suis d'origine turque, ma compagne est argentine. L'équipe qui m'entoure est, elle aussi, multiculturelle, nourrie de voyages. Comme les assiettes de notre restaurant. Elles reflètent ce désir de découverte, ce mélange de saveurs", souligne Murat Sancar, gérant du Banquet des sophistes, nouvelle adresse de Strasbourg. Un bouillon de culture : l'expression résume assez bien l'esprit imprimé par le jeune homme de 24 ans.

Pour donner corps à cette cuisine cosmopolite, Murat Sancar a fait appel à Nicolas Koffel, un Sélestadien de 29 ans, issu d'une famille de pâtissiers. Titulaire d'un BTS au lycée hôtelier Alexandre Dumas d'Illkirch-Graffenstaden (Bas-Rhin), il a passé six mois en Angleterre, une année au Luxembourg, avant de s'installer au Canada, avec Camille Leblanc, sa compagne et actuelle responsable de salle.


Une gastronomie décomplexée

Formé aux côtés des chefs Sébastien Houle, du restaurant Seb l'artisan culinaire à Mont-Tremblant au Canada, et François Morabito, qui tenait l'Atelier du goût à Strasbourg, Nicolas Koffel aime travailler les épices, rapportées de ses voyages ou celles découvertes dans les magasins orientaux ou sur les marchés. Il puise également son inspiration dans la culture asiatique. Huile de sésame, saté et vinaigre de riz viennent relever ses plats.

La carte réduite (quatre entrées, quatre plats, quatre desserts) privilégie les produits de saison : par exemple, tartare de Skreï, émulsion tandoori, pois gourmand et gel kumquat (12 €) en entrée, suivi d'un carré d'agneau, falafel, purée de betteraves rouges, jus harissa (25 €) et pour finir un baba sirop agrumes, ananas, coriandre, crémeux ivoire et crumble coco (9 €). "Je veux proposer une gastronomie décomplexée dans un cadre décontracté", souligne Murat Sancar. Diplômé de l'école de commerce ESC de Troyes, le jeune entrepreneur, "amoureux de la convivialité" a voulu créer un lieu "pour tous les sophistes modernes, où refaire le monde". La décoration est soignée. Contemporaine et chaleureuse, elle mêle les matières nobles, le bois, le cuivre et de belles pièces d'ameublement design.


Sonia de Araujo
Journal & Magazine
SOS Experts
Une question > Une réponse
Fonds de commerce : création, achat, reprise et vente
par Maître Sophie Petroussenko
Services