×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Restauration

Ça vous est arrivé : Top Chef et ses lendemains qui déchantent

Restauration - jeudi 17 mars 2016 09:38
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :
Article réservé aux abonnés

Paris (75) Le concours culinaire de M6 a accroché un fils d'étoilé à son casting. Le fils de l'ex-triple étoilé Marc Meneau a pourtant quitté prématurément le programme, le 22 février dernier, avec une image sévèrement écornée.



Pierre Meneau et sa compagne, Amandine.
Pierre Meneau et sa compagne, Amandine.

Pierre Meneau virevolte autour du bar de son restaurant parisien, fait bonne figure et plaisante. Derrière cette posture, on sent pourtant une vraie blessure sur laquelle sa compagne, Amandine, 25 ans, sait mettre des mots. "Je m'en veux car c'est moi qui ai poussé Pierre à participer à Top Chef. La diffusion de la première émission, le jour de ses trente ans, a été un cauchemar. Pierre est un être fin mais à la télévision, on ne le voyait que dans l'excès avec des blagues salaces", confie la normalienne, future doctorante en droit financier. Dans ce couple touchant et fusionnel, elle apparaît comme la raison alors que Pierre Meneau serait plutôt la passion, le cheval fou. "Tout ça va se tasser", espère avec fatalité le jeune homme, en montrant pour preuve de ce qu'il subit, le message qu'il a reçu d'une jeune fille : "Tout le monde te déteste, et qu'à part être 'le fils de' tu n'es rien".

La violence des réseaux sociaux

"Pierre ne le montre pas mais il est très touché par les insultes qui abondent", ajoute Amandine. Il acquiesce : "Mon dernier contact avec M6, ça a été un appel du psy de la chaîne. Il voulait savoir comment j'allais." Amandine poursuit : "Sur le mur Facebook de Top Chef, un internaute était particulièrement actif avec des commentaires du style : 'Tu vas suivre le parcours de ton père, faire faillite et licencier 90 personnes.' J'ai demandé son identification et je l'ai contacté. Il était posé, la quarantaine et… assureur à côté du restaurant de Marc Meneau dans l'Yonne ! Je lui ai demandé s'il avait eu une mauvaise expérience à la table de l'Espérance. Il m'a répondu y avoir en effet mangé et avoir trouvé son repas très bon. Il a juste voulu se défouler sur Pierre, sans raison..." La jeune fille déplore aussi un montage à charge : "Nous avons connu deux pics d'insultes, à sa sortie de l'émission [le 22 février dernier], mais surtout lorsqu'il a gagné contre Wilfried Graux. Cette séquence a été vécue par les internautes comme une injustice, celle d'un nanti qui élimine un jeune méritant de banlieue."

Marc Meneau a-t il souffert de l'image que le programme a donné de son fils ? "Non ! Et puis nous sommes trop pudiques pour en parler", évacue Pierre Meneau en souriant. "Bien sûr, contredit avec douceur sa compagne. Marc a même contacté des confrères pour qu'ils soutiennent discrètement Pierre. Nous aurions aussi pu faire pleurer dans les chaumières, le tournage a eu lieu dans un contexte très dur, cinq mois après la liquidation de l'Espérance." Le côté bouillonnant et sans filet d'un Pierre Meneau bien plus attachant qu'il n'y paraît s'est retrouvé happé par les turpitudes de la téléréalité. Car au fond, on perçoit bien que l'histoire de cette participation à Top Chef n'est pas celle d'une arrogance, juste la tentative d'un fils unique de sauver par sa médiatisation le naufrage de l'entreprise familiale et l'honneur de son père, quinze ans triple-étoilé et en faillite à 73 ans.

Francois Pont
Journal & Magazine
N° 3760 -
26 novembre 2021
N° 3759 -
13 novembre 2021
SOS Experts
Une question > Une réponse
La gastronomie moléculaire
par Hervé This
Services