×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Restauration

Michelin 2016 : Au rythme des saisons

Restauration - jeudi 21 avril 2016 11:37
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :
Article réservé aux abonnés

Neuf mois après son ouverture, le restaurant a accouché d'une belle surprise.



Au début d'année 2015, le chef Gaëtan Gentil et sa compagne, Céline Boinon, s'installent à Lyon dans ce qui fut longtemps le restaurant Eskis. Le 15 mai 2015, ils effectuent le premier service de Prairial. Un nom qui fleure le printemps et correspond à l'arrivée sur les étals, et donc dans les assiettes, de tous ces légumes primeur patiemment attendus.

Cuisine ouverte sur la salle, décor contemporain, ambiance sympathique et gastronomie décomplexée, sont les mots d'ordre du chef Manceau. Ses parents tenaient un commerce. Sa tante, avec qui il passait son temps en cuisine, l'a ouvert au goût des bonnes choses. Avant que sa mère  ne lui offre un manuel de cuisine pour les enfants, vite devenu son livre de chevet.

Après ses études au Mans et à Saumur, il a vécu au rythme des saisons à Paris (Crillon), Courchevel (Chabichou et Cheval blanc), Mougins (La Place où il a rencontré Céline Boinon), Saint-Tropez (Villa Belrose), Èze (La Chèvre d'or), Megève (Chalet du mont d'Arbois, Flocons de sel) avant son retour dans la capitale pour son premier poste de chef, à l'Agapé Substance. Et il considère ses rencontres avec Philippe Zanchetta au Chalet du mont d'Arbois et Denis Fétisson, connu au Cheval blanc et suivi à l'Amandier puis à La Place, comme "déterminantes, avant tout pour le côté humain".

L'objectif est clair. "Une assiette de qualité" tranche Gaëtan Gentil. "Modernité, décontraction et bonne ambiance", ajoute Céline Boinon. L'assiette est sobre, esthétique. "Concernant ma cuisine, ce n'est jamais évident de se définir un style. C'est plutôt une volonté, avec le souhait d'être créatif, de faire découvrir des associations et de nouvelles saveurs à nos clients tout en conservant les fondamentaux de la cuisine française que sont les sauces ou les jus. Voilà ce qu'est l'esprit Prairial", dit celui qui s'attache à la mise en avant des légumes, fruits et herbes de culture et sauvages.

Jean-François Mesplède
Journal & Magazine
N° 3791 -
03 février 2023
SOS Experts
Une question > Une réponse
Santé et sécurité au travail en CHR : constituer votre document unique (+ modèles)
par Carole Gayet
Services