×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Restauration

Le Relais de Saulx : bistrot chic et éthique

Restauration - mercredi 9 mars 2016 10:08
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :
Article réservé aux abonnés

Beaune (21) Olivier Streiff et Nina Montchovet ont rouvert les portes du restaurant le 1er mars dernier pour y développer une cuisine bistronomique dans une ambiance simple mais chic.



"On ne l'a pas cherché. C'est l'établissement qui nous a trouvés", glisse avec malice Olivier Streiff. L'établissement en question, c'est le Relais de Saulx, situé en plein coeur du vieux Beaune (Côte-d'Or). Un vrai restaurant à l'ancienne avec ses pierres, ses niches, son plafond à la française et son ambiance chaleureuse. Un lieu où tout simplement "on se sent bien", confie le chef, heureux propriétaire des lieux depuis le 14 janvier dernier avec sa compagne, Nina Montchovet. Tant et si bien le couple n'a pas souhaité changer le nom de cette vénérable institution : "Le Relais de Saulx existait avant nous et existera après, constate Olivier Streiff. Nous ne sommes qu'un maillon de la chaîne. Il serait inconvenant de changer sa dénomination." Une installation qui s'est ainsi opérée en douceur, tant sur la forme que sur le fond, par petites touches personnelles : mise aux normesd'accessibilité des sanitaires, réaménagement de la cuisine grâce à la dotation jeunes talents Gault&Millau, décoration de la salle où les murs rouges sont devenus blancs pour faire place à "la clarté et à l'épure", explique Nina Montchovet. Les chaises 1920 chinées ont remplacé les banquettes simili cuir tandis que les tables en bois brut ont été faites sur mesure par un menuisier jurassien. 

 

Cuisine de produit orientée bistronomie

Après un mois et demi de réflexion et de chantier, l'objectif est donc atteint pour le couple qui ouvre sur un nouveau Relais à l'âme "bistrot chic et cuisine bistronomique" avec une capacité maximale de 32 couverts même si, pour l'heure, la volonté est de se concentrer sur 25. "Nous sommes deux et voulons faire moins pour faire mieux", réaffirme Nina Montchovet. À l'ardoise, une formule trois entrées, trois plats et trois desserts laissant une place prépondérante au produit à travers un approvisionnement local et en circuit court. Pour ne pas "brusquer" ceux qu'il appelle ses convives ou ses amis, "contrairement à ce [qu'il a] pu faire à une période de [s]a carrière", confie Olivier Streiff, la cuisine développée sera "simple et bio, associant par petites touches [s]es influences méditerranéennes à la Bourgogne", une région qui a bluffé le finaliste de Top chef "de par cette dynamique locale autour du bien et du mieux manger" explique-t-il. Une évidence pour ce fils de paysan qui, dans deux mois, fêtera ses 40 ans et qui confie avec amusement : "Autant de bonheur, c'est presque indécent !"

Myriam Henry
Journal & Magazine
N° 3790 -
20 janvier 2023
SOS Experts
Une question > Une réponse
Gestion des équipes et du service en CHR
par André Picca
Services