×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Restauration

Édito du magazine n° 3488 du 3 mars 2016 : "La franchise, pertinence commerciale"

Restauration - mercredi 2 mars 2016 10:14
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :
Article réservé aux abonnés


La restauration rapide compte aujourd'hui plus d'une centaine d'enseignes sous franchise et les plus récentes se développent autour du frais, du bio, de la naturalité. Le choix est impressionnant, allant du traditionnel sandwich au burger à la française. Le consommateur est nomade et zappeur, il réclame des produits variés et adaptés. L'offre suit cette tendance. Pour le candidat à la franchise, un pareil essor peut faire un peu peur. Non seulement il doit trouver le bon emplacement - zone de flux et de chalandise - mais aussi la formule qui correspond le mieux à un environnement donné. Il ne s'agit plus de craindre la concurrence mais de prendre des parts de marché. Même dans ce créneau, être meilleur que son voisin devient une nécessité.

Un autre aspect doit être pris en considération : la restauration rapide recouvre la vente à emporter, la consommation sur place et la livraison. Le modèle n'est pas systématique mais il est dans l'air du temps. Quand le candidat à la franchise est un exploitant qui veut donner une nouvelle vie à son établissement, l'approche est tout aussi délicate, même si en restauration traditionnelle ou à thème, le choix est un peu plus restreint et les marques généralement connues du grand public. Mais là encore, c'est la pertinence commerciale qui devra l'emporter.


Sylvie Soubes
Journal & Magazine
N° 3760 -
26 novembre 2021
N° 3759 -
13 novembre 2021
SOS Experts
Une question > Une réponse
Gestion en fiches pratiques
par Jean-Philippe Barret et Eric Le Bouvier
Services