×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Restauration

Edito du journal n° 3486 du 18 février 2016 : 'Anniversaires'

Restauration - mercredi 17 février 2016 15:47
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :
Article réservé aux abonnés


Paul Bocuse vient de célébrer ses 90 ans. Le patriarche, le chef de file de la gastronomie française, détient 3 étoiles Michelin depuis 1965, soit plus de 50 ans. Robert Dubuis, Roger Jaloux, Christian Bouvarel et Christophe Muller, seuls ces quatre chefs se sont succédé à Collonges-au-Mont-d'Or pendant ce laps de temps. Savoir s'entourer, c'est déjà un métier.


Autour de lui, le 11 février, il y avait aussi les lauréats du Bocuse d'or (Bocuse d'or Winner's) venus en nombre l'assurer de leur profonde admiration et affection. Le concours, dont l'aura n'a eu de cesse de croître, a été créé en 1987, ce qui nous donne en janvier 2007, lors du prochain Sirha, le 30ème anniversaire de la création de ces Jeux Olympiques de la cuisine artistique. Qui peut nier que Paul Bocuse a été un visionnaire qui a su mettre en lumière une profession et faire reconnaître la maîtrise et l'excellence nécessaires pour atteindre les sommets ?


En 1986, Paul Bocuse a également démontré qu'il était un homme de son temps, avec des convictions. En duo Pierre Romeyer, Monsieur Paul a porté l'association Euro-Toques sur les fonts baptismaux avec comme objectif la défense de la qualité des produits. Déjà, il avait compris que nombre de règles allaient se décider à Bruxelles et qu'il fallait avoir sur place un lobby fort qui soutienne les grands dossiers de la profession. Euro-Toques est la seule association lobbyiste de chefs cuisiniers reconnue officiellement par la Commission européenne. L'association vient de fêter ses 30 ans à Bordeaux lors de son congrès annuel et de rappeler qu'il fallait continuer le combat afin de défendre notre patrimoine. Parce que "agir pour ne pas subir" est toujours d'actualité. Paul Bocuse, toujours, les inspire.



Nadine Lemoine
Journal & Magazine
N° 3760 -
26 novembre 2021
N° 3761 -
10 décembre 2021
SOS Experts
Une question > Une réponse
Hygiène en fiches pratiques
par Romy Carrère et Laurence Le Bouquin
Services