×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Restauration

Le rêve exaucé de Laurent Poulet à Mougins

Restauration - mardi 2 février 2016 09:46
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :
Article réservé aux abonnés

Mougins (06) Cet ancien de Pierre Gagnaire et Jacques Maximin ouvre sa table au Manoir de l'étang.



Il en avait fait son grand projet et a longtemps patienté pour le réaliser. C'est à Mougins et nulle part ailleurs que Laurent Poulet, étoilé au guide Michelin en 2009 à La Table du Cap (Saint-Jean-Cap-Ferrat), ancien de Pierre Gagnaire et Jacques Maximin, souhaitait s'installer. Ce devait être d'abord à La Terrasse, à l'entrée du village, en 2010. L'affaire ne s'est pas faite mais la fermeture de l'adresse n'a pas entamé son désir de s'établir à proximité.

Cinq ans plus tard, le chef a trouvé le lieu de ses rêves au Manoir de l'étang, dans la campagne mouginoise. "Je l'ai découvert en 1999 et j'ai su aussitôt que j'y apporterais un jour ma cuisine et y réaliserais mon projet de vie !", raconte Laurent Poulet, qui a signé un partenariat avec M. et Mme Richards, propriétaires depuis 2004 de cet hôtel de charme aux 19 chambres, demeure du XIXe siècle à l'environnement exceptionnel (parc de 5 ha).

"J'ai ouvert une salle de trente couverts où je propose une thématique bistrot en deux visions. Au déjeuner à La Cocotte, avec des menus à 27 € et 32 €, et au dîner à La Table du soir, carte 40-50 €, avec par exemple cabillaud rôti, vinaigrette aux foies de rouget, magret de canard aux châtaignes et ratatouille d'hiver ou festival de farcis... Fin février ou début mars, j'ouvrirai La Cuisine des plaisirs - menus à 47 € et 80 € - dans une salle d'une vingtaine de couverts avec murs de pierres et cheminée, où je pourrai proposer la gastronomie pour laquelle je vibre !" Une première étape dans l'esprit de Laurent Poulet, dont l'objectif final est de racheter un jour murs et fonds de ce "lieu magique".


Jacques Gantié
Journal & Magazine
N° 3791 -
03 février 2023
SOS Experts
Une question > Une réponse
E-réputation : gérer ses avis clients en ligne
par Thomas Yung
Services