×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Restauration

Le Leaders Club International remet ses palmes de la restauration 2016

Restauration - vendredi 29 janvier 2016 11:08
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :
Article réservé aux abonnés

Genève (SUISSE) Pour sa 8e édition, l'association a consacré trois concepts novateurs, dont le français Persillé.



C'est à Genève, dans le cadre du Sirha, que le Leaders Club International a organisé la 8e cérémonie des palmes de la restauration. Ce 26 janvier, dix concurrents étaient en lice. Mais au total, "plus de 250 concepts ont été étudiés" en amont, précise Vincent Mourre, président du Leaders Club France.

À l'issue du vote des professionnels, c'est finalement l'enseigne allemande Bun Bao qui a remporté la palme d'or 2016. L'établissement, lancé à Berlin en mai 2015, a conçu un burger aux influences asiatiques. Le bun est remplacé par un bao - une brioche d'origine chinoise, cuite à la vapeur et composée à 80 % de farine de riz. "Notre viande n'est pas seulement grillée, mais aussi marinée avec des herbes et des sauces asiatiques, ce qui lui donne un goût complètement différent", souligne le fondateur, Anh Vu Dang. Ce burger se décline avec du boeuf, du porc, du poisson ou des légumes. Des accompagnements (salades, frites de patate douce…) aux sauces (mayonnaise au piment ou wasabi, sauce à l'avocat…), tout est fait maison. Avec un ticket moyen compris entre 10 et 15 €, le fast good a vite séduit les 18-40 ans. La décoration, quant à elle, tranche délibérément avec celle des restaurants asiatiques traditionnels. L'ensemble épuré est égayé par des écrans suspendus au plafond, qui diffusent des images pixellisées. Résultat : une atmosphère branchée et décalée.
 

Une vraie reconnaissance des professionnels

Le russe Cook'areku grimpe sur la deuxième marche du podium. Implanté à Moscou, l'établissement d'Alexander Rappoport a fait du petit déjeuner sa spécialité. Quelle que soit l'heure du jour ou de la nuit (l'adresse est ouverte 24 h sur 24), on peut y goûter des spécialités venues du monde entier. Au choix : le petit déjeuner moscovite (omelette, saucisse, oignon et ketchup), la recette mexicaine (oeufs brouillés, tortilla, maïs, guacamole, crème et sauce tomate), la version 'Breakfast at Tiffany's' (croissant et café)… L'enseigne a misé sur une ambiance 'home sweet home' avec des banquettes et des fauteuils confortables, des assiettes et tableaux accrochés par dizaines au mur.

Le parisien Persillé a obtenu la palme de bronze. "Ce concept particulièrement innovant est le premier à revisiter le steak house en mode fast casual", commente Vincent Mourre. Cette boutique atypique, imaginée par David Lebreton et Maxence De Warren, concilie boucherie en libre-service et restauration sur place. Au menu figurent des burgers réalisés avec de la viande de Charolais hachée sur place, des tartares au couteau originaux (fumés à la sauce barbecue, sucrés-salés à la sauce orange-miel…)… Toutes les viandes, 100 % d'origine française, proviennent directement de petits éleveurs. Enfin, le cadre évoque par touches l'univers de la boucherie, avec son carrelage blanc ou encore son billot de bois.

"Ces palmes sont une vraie reconnaissance des professionnels. Face au succès rencontré, nous allons d'ailleurs passer à un rythme annuel pour cette manifestation", annonce Vincent Mourre.


Violaine Brissart
Journal & Magazine
N° 3790 -
20 janvier 2023
SOS Experts
Une question > Une réponse
Droit du travail en CHR (+ modèles de contrats et fiches de paie)
par Pascale Carbillet
Services