×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Restauration

Décès de Benoît Violier, successeur de Frédy Girardet et de Philippe Rochat

Restauration - lundi 1 février 2016 00:05
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :
Article réservé aux abonnés

Crissier (SUISSE) Benoît Violier, chef franco-suisse, 3 étoiles, âgé de 44 ans, sacré Meilleur chef du monde par La Liste en 2015, aurait mis fin à ses jours, par arme à feu, dimanche après-midi.



Benoît Violier et son épouse Brigitte.
Benoît Violier et son épouse Brigitte.

La nouvelle est si inattendue que même ses proches sont totalement sous le choc. Selon eux, rien ne pouvait le laisser penser, l'incompréhension est totale. Benoît Violier, chef 3 étoiles Michelin du Restaurant de l'Hôtel de ville à Crissier (Suisse) est décédé dimanche 31 janvier. C'est ce qu'a annoncé le procureur qui a ouvert une instruction pénale afin de déterminer les circonstances exactes du décès. La famille, quant à elle, a demandé à ne pas être dérangée afin de pouvoir se recueillir "dans le calme et la paix".

Un parcours sans faute

Né le 22 août 1971 en Charente-Maritime, Benoît Violier s'était formé auprès des plus grands chefs : Joël Robuchon, Benoît Guichard, Bruno Gricourt, Sylvain Knecht. Il avait ensuite rejoint le restaurant de l'Hôtel de ville à Crissier. Il en avait pris la direction depuis 2012, succédant à Philippe Rochat, mort en juillet 2015, après un malaise en Vélo. Benoît Violier avait alors déclaré que  2015 avait emporté ses deux pères : son père biologique en avril et son père spirituel, 3 mois plus tard.

Une nouvelle incompréhensible

Frédy Girardet, ancien chef 3 étoiles de l'Hôtel de Ville de Crissier confiait dimanche soir à notre confrère suisse 24 heures : «Je ne sais pas quoi vous répondre. C'était un élève que j'ai beaucoup aimé. Je suis complètement abasourdi. Je ne sais plus que dire. Je ne vois aucun motif à un tel acte». Pour Marc Veyrat, totalement bouleversé « Cette nouvelle me rappelle Bernard Loiseau, je suis effondré. Il me paraissait d'une telle sérénité. Il venait de terminer un livre, et gérait une brigade de 70 personnes. Je pense qu'il a craqué sous la pression. Notre métier est le seul où l'on travaille avec des notes et quand on les refuse, comme je l'ai fait, on est malheureux de ne pas en avoir, c'est très stressant. La planète gastronomie est orpheline d'un très grand chef ». Benoît Violier devait assister ce lundi, à Paris, à la sortie du Guide Michelin. Il laisse derrière lui, un fils très jeune et sa femme, Brigitte qui travaillait avec lui. 

Fleur Tari
Journal & Magazine
N° 3760 -
26 novembre 2021
N° 3759 -
13 novembre 2021
SOS Experts
Une question > Une réponse
Matériels et équipements en CHR : faire son choix
par Jean-Gabriel du Jaiflin
Services