×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Restauration

Dominique Loiseau, du professorat à l'entreprenariat

Restauration - mardi 2 février 2016 16:42
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :
Article réservé aux abonnés

La lauréate du trophée Femme en or 2015 catégorie femme d'entreprise a eu une trajectoire professionnelle pour le moins singulière.



Sous ses airs délicats et fragiles, Dominique Loiseau est une femme décidée, fidèle à ses passions, prenant des risques et vouant une admiration sans faille au métier de restaurateur, tout en valorisant la place que les femmes y occupent. C'est en devenant professeur de sciences appliquées à l'alimentation et à l'hygiène des aliments, après des études consacrées à la microbiologie, que la jeune femme découvre ce métier. Une révélation, et une passion qui la pousse à passer un CAP cuisine à 30 ans. Elle n'a de cesse de mettre en valeur le métier, notamment lors de son passage au journal L'Hôtellerie Restauration où elle traite durant cinq ans des questions de diététique et d'hygiène en restauration. En 1986, alors journaliste, elle fait la connaissance de Bernard Loiseau, à l'époque chef doublement étoilé de la Côte d'Or à Saulieu (la troisième étoile Michelin viendra en 1991). Une rencontre qui change sa vie, puisqu'en 1989, elle épouse le restaurateur avec qui elle a trois enfants. Aux côtés de son mari, elle prend en charge l'hôtellerie du Relais Bernard Loiseau, "quand Bernard se vouait à son métier d'aubergiste".

Patronne du groupe Bernard Loiseau

Après le décès de son époux en 2003, Dominique Loiseau reprend les rênes du groupe Bernard Loiseau. "Il fallait immédiatement prendre la relève", raconte-t-elle. Cette réactivité, certains la jugeront comme de la froideur, voire de l'indifférence, alors qu'il s'agissait, explique-t-elle, d'un instinct de survie. Elle est présente dans les médias, donne le change, toujours aimable et souriante. Dans cette traversée du désert, elle est soutenue par le président des Relais & Châteaux, Jaume Tapiès, qui la nomme vice-présidente de l'association. "Cette fonction m'a permis de rompre avec mon isolement, avoue-t-elle. Elle m'a obligée à parcourir le monde et à partager mes convictions." Elle ne s'attendait pas à devoir affronter une nouvelle épreuve en perdant cette année sa troisième étoile Michelin. Très déçue mais combative, elle se déclare bien décidée à la reconquérir, coûte que coûte.

Chef d'entreprise avisée, Dominique Loiseau a développé la marque Bernard Loiseau en rachetant trois établissements, qui s'ajoutent aux deux restaurants à Paris (Loiseau rive gauche et Loiseau rive droite) : Loiseau des ducs et La Part des anges à Dijon, et Loiseau des vignes à Beaune. Elle n'investit que "dans des affaires qui ont du sens". Un modèle de prospérité récompensé en 2015 par un trophée Femme en or catégorie femme d'entreprise.

Aujourd'hui, alors que les finances du groupe sont stabilisées, Dominique Loiseau peut se consacrer davantage à sa nouvelle passion, le jardinage, qu'elle considère comme "une source d'équilibre". Après avoir passé sa vie à promouvoir le métier de restaurateur, elle se dit prête à passer un jour la main en douceur. En restant fidèle à elle-même, c'est-à-dire en préservant les intérêts de ses trois enfants et le nom de Bernard Loiseau.

Catherine Avignon
Journal & Magazine
N° 3760 -
26 novembre 2021
N° 3759 -
13 novembre 2021
SOS Experts
Une question > Une réponse
Idées simples pour doper les recettes de votre restaurant
par Bernard Boutboul
Services