×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Restauration

Anne-Sophie Pic et David Sinapian sur les pistes à Valence

Restauration - mercredi 23 décembre 2015 11:35
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :
Article réservé aux abonnés

Valence Alors que la brasserie 7 ferme ses portes pour 2 mois de travaux, le duo de la Maison Pic à Valence lance, le temps de la rénovation, PicBlanc, un restaurant éphémère sur le thème de la montagne.



« En 2006, alors que nous transformions l'Auberge des Pins en Brasserie 7, nous avions créé un restaurant éphémère, Le Petit Circus, sur le parking. Dix ans plus tard, alors que nous allons tout changer dans la Brasserie 7 (nouveau concept, nouveau décor… et nouveau nom), j'ai cherché une idée. Le thème du chalet montagnard à Valence, c'est décalé et d'autant plus avec 15 degrés de trop…", raconte David Sinapian.
C'est finalement dans la cour intérieure de la Maison Pic, entre les tilleuls, que le chalet a été disposé. A l'intérieur, un bar lumineux où l'on peut découvrir le cocktail PicBlanc dans un esprit mojito avec de la Chartreuse, accompagné d'une pizza blanche ou d'une planche de charcuterie. Puis la salle du restaurant, d'une capacité de 80 places, avec une déco de circonstance : une cabine de téléphérique blanche où les clients font des selfies, luge et skis datant du début des sports d'hiver au mur, coussins et plaids blancs… Côté cuisine, c'est une carte qui fleure bon la montagne : soufflé au gruyère suisse, salade d'endives et saucisson vaudois, côte de boeuf grillée, spaezle aux oignons caramélisés, nuage d'une fondue… Le ticket moyen est le même que l'ex-Brasserie 7, soit 45 euros (6 plats à la carte, menu à 32 euros). « Nous avons ouvert lundi soir et nous avons fait 90 couverts le premier soir. Le côté décalé plaît beaucoup aux clients. Ils peuvent aussi se prendre en photo au photomaton customisé montagne pour garder un souvenir de ce restaurant éphémère », dit David Sinapian.
En attendant, les travaux du nouveau restaurant ont commencé illico. Ouverture prévue le 1er mars, le lendemain de la fermeture du PicBlanc.

 

Nadine Lemoine
Journal & Magazine
N° 3764 -
21 janvier 2022
N° 3761 -
10 décembre 2021
SOS Experts
Une question > Une réponse
Fonds de commerce en fiches pratiques
par Tiphaine Beausseron
Services