×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Restauration

Jérôme Jaegle revient sur ses terres

Restauration - mardi 22 septembre 2015 14:16
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :
Article réservé aux abonnés

Kaysersberg (68) Après être passé par de grandes tables, avoir remporté de prestigieux concours dont le Bocuse d'or France en 2010, l'Alsacien vient d'ouvrir son propre restaurant dans son village natal.



Jérôme Jaegle a ouvert L'Alchémille dans l'ancien bar PMU de son village.
Jérôme Jaegle a ouvert L'Alchémille dans l'ancien bar PMU de son village.

Après deux ans de recherche, Jérôme Jaegle vient enfin de trouver un lieu idéal pour donner le jour à son "premier bébé". C'est à Kaysersberg (68), dans le village où il a grandi, et plus précisément dans l'ancien PMU où il venait avec son grand-père, qu'il a ouvert son restaurant. "C'est mon terroir. J'aime l'Alsace car c'est une région qui a énormément de ressources à offrir et de lieux de créativité pour un chef", souligne le chef de 36 ans.

À l'écart du centre, il a créé un lieu à son image, "brut et élégant". Des tables en bois confectionnées par son cousin menuisier, des tons gris bleuté au mur, de larges baies vitrées... Jérôme Jaegle a mûrement pensé chacun des détails de son établissement de 35 couverts (plus une terrasse de 35-40 couverts). Jusqu'à son nom : L'Alchémille. "C'est une plante. La dernière qui tient la rosée du matin, sourit-il. Dans les vieux livres médicinaux, on disait que l'alchémille rendait les femmes fécondes."

Un amoureux de la nature

Formé au lycée Storck à Guebwiller (68), Jérôme Jaegle est passé par des tables de renom : le JY's à Colmar (68) avec Jean-Yves Schillinger, Le Chambard à Kaysersberg aux côtés d'Olivier Nasti, et dernièrement chez Christian Têtedoie à Lyon (69). En parallèle, ce féru de compétition, en recherche constante de la perfection, a remporté le Bocuse d'or France en 2010, le Bocuse bronze d'Europe et la quatrième place aux mondiaux. Son prochain objectif ? Le titre de meilleur ouvrier de France.

En attendant, à l'Alchémille, cet amoureux de la nature travaille en étroite collaboration avec les producteurs locaux. Il propose une cuisine "gourmande et axée sur la qualité du produit". Sa carte resserrée propose deux menus surprise, de 38 à 79 €. "Chez moi, on ne vient pas pour manger mais pour découvrir."

Sonia de Araujo

Journal & Magazine
N° 3791 -
03 février 2023
SOS Experts
Une question > Une réponse
Fonds de commerce en fiches pratiques
par Tiphaine Beausseron
Services