×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Restauration

"Révélation" : cette tasse qui respecte les qualités organoleptiques du produit

Restauration - lundi 3 août 2015 09:52
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :
Article réservé aux abonnés

Deux fins connaisseurs de l'univers du café, Sylvie Amar et Hippolyte Courty, ont joint leurs compétences pour réaliser le contenant "idéal" à une bonne dégustation.



En novembre dernier, la designer Sylvie Amar et le torréfacteur Hippolyte Courty (L'Arbre à Café, Paris) avaient attiré l'attention des visiteurs d'Equip'Hôtel avec les quelques 400 tasses à café exposées sur le Studio des arts de la table. L'idée : démontrer qu'un café servi dans deux tasses différentes, que ce soit par le matériau ou la taille, n'a pas le même goût. "En CHR, on parle plus du côté fonctionnel que de la dégustation, déplore Hippolyte Courty, qui se remémore : "Un jour, j'ai du choisir une tasse, et je pose la question suivante : Quelles sont ces qualités organoleptiques ? On m'a regardé d'un air bizarre. J'ai compris qu'il y avait un gros travail à faire..." Avec Sylvie Amar, ils vont mener près de 4 ans de recherches et de tests avant de voir le fruit de leur collaboration : la tasse Révélation. Le choix se porte sur un fond ovoïde : "Car cela tient correctement la crème, cette couche volatile d'huile et de gaz carbonique qui concentre et déploie les arômes du café", détaille Sylvie Amar. Le buvant est volontairement épais : il influence le flux du liquide en bouche et permet d'oublier le contenant et non le contenu (le produit est essentiel). "D'ailleurs, nous avons réalisé des radiographies de certains contenants pour connaître l'épaisseur des bords. Tout a été pris en ligne de compte pour dessiner la tasse la plus adaptée au contenu", explique Sylvie Amar. Cette tasse fait un volume intérieur de 6 cl (contre 7 à 8 cl en moyenne) pour une hauteur de 6 cm ("pour mieux passer sous la machine").

Favoriser le rapport individuel à la dégustation

Anse ou pas anse ? Et bien sans, "car il est difficile de prendre une tasse avec une anse. La gestuelle est très importante. Il faut une prise directe, en l'occurrence dans le creux de la main, qui permet au client d'avoir un rapport individuel à la dégustation", poursuit Hippolyte Courty. Détail important : le matériau. La tasse Révélation est en grès, un "matériau à l'aspect tactile intime, précieux". Elle n'est en vente officiellement qu'à partir du 1er septembre (deux coloris au choix : chocolat ou blanc au tarif unique de 20 €), mais a déjà reçu le premier prix du « Best professional coffee equipment » 2015 lors du salon international The nordic World of Coffee à Gothenburg, en Suède. Un modèle qui permettra certainement aux restaurateurs de prendre en considération les qualités organoleptiques d'une tasse pour... "révéler" le café.


Hélène Binet
Journal & Magazine
N° 3763 -
07 janvier 2022
N° 3761 -
10 décembre 2021
SOS Experts
Une question > Une réponse
Informatique et nouvelles technologies en CHR
par Thierry Longeau
Services