×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Restauration

Édito du journal n°3454 du 9 juillet : "Violence contre les restaurateurs"

Restauration - mercredi 8 juillet 2015 15:13
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :
Article réservé aux abonnés


 La violence en cuisine est un sujet qui a fait couler beaucoup d'encre. Les gestes agressifs ou déplacés envers les subalternes sont à dénoncer autant dans l'hôtellerie-restauration que dans les autres secteurs car, malheureusement, c'est la société dans son ensemble qui doit faire face à ces dérèglements de comportements condamnables à tout point de vue.

Ce que l'on oublie souvent, c'est que la profession subit aussi des attaques extérieures. Le vol à l'arraché au sortir de son établissement, car les voyous espèrent faire main basse sur la recette, est un grand classique. Il peut se transformer en agression physique très grave si le restaurateur ne se trouve pas en position de force. Sans compter les cambriolages qui touchent aussi bien les établissements en ville que ceux en zone isolée. L'argent, mais aussi les vins et spiritueux, les cigarettes… tout est bon à prendre. Les professionnels ont beau se barricader, poser des systèmes d'alarme et des caméras, le sentiment d'insécurité est passager pour certains et permanent pour d'autres.

Et que dire des agressions quotidiennes que les professionnels doivent endurer ? Restaurateurs, cafetiers, maîtres d'hôtel, serveurs… tous ceux qui sont en contact avec la clientèle le savent. Du ton désagréable à l'impolitesse caractérisée, il faut savoir rester stoïque pour ne pas exploser face à ceux qui n'ont aucun respect. Un cran au-dessus, il y a ceux qui s'énervent, injurient, en viennent aux mains, qu'ils soient irascibles ou ivres. Ces incivilités quotidiennes demandent de l'habileté, de la psychologie et de la diplomatie pour faire redescendre la pression. Il faut rester maître de ses émotions. Cela demande du métier.


Nadine Lemoine
Journal & Magazine
N° 3760 -
26 novembre 2021
N° 3759 -
13 novembre 2021
SOS Experts
Une question > Une réponse
Communication digitale : web, mobile et réseaux
par Vanessa Guerrier-Buisine
Services